Le président de l’Association des magistrats tunisiens (AMT) Anas Hamadi a insisté samedi sur la régularité des procédures suivies dans l’affaire de Nabil Karoui.
Cette affaire a été examinée par l’inspection générale du ministère de la Justice qui a soumis son rapport au Conseil supérieur de la magistrature, a ajouté le président de l’AMT. « On s’attend bien que l’inspection générale n’aura pas passé sous silence toutes formes d’irrégularités », précise-t-il.
Et d’affirmer que le service judiciaire traverse une étape critique à l’occasion des élections législatives et présidentielle et est la cible de tentatives de l’influencer par cette partie politique pour des considérations électoralistes.
Le président de l’AMT s’exprimait en marge de la réunion du conseil national de l’organisation tenue ce samedi au club des magistrats à la Soukra (gouvernorat de l’Ariana).
Le pouvoir judiciaire a prouvé son intégrité, son impartialité et son indépendance, a-t-il assuré. Il prend ses décisions à la lumière des documents et des justificatifs contenus dans les dossiers à trancher soit en condamnant ou en innocentant un coupable loin des considérations politiques ou partisanes, dit-il.
Anas Hamadi a appelé les partis et les organisations nationales à respecter les décisions de justice et à tenir le service judiciaire à l’abri des tiraillements politiques et électoralistes.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire