Le 11 octobre au Théâtre de l’opéra s’ouvrira la 6e édition des JMC, un rendez-vous musical et professionnel qui tend à mettre du peps dans un paysage dominé par le politique.

L’enfant prodige, artiste inspiré, Amine Bouhafa, sera l’invité de cette édition, il se produit pour la première fois en Tunisie pour un concert inaugural avec une sélection de ses œuvres les plus marquantes. L’Orchestre symphonique tunisien assurera l’exécution sous la baguette du chef d’orchestre Mohamed Bouslama.
A 3 ans, Amine Bouhafa a commencé à jouer du piano, à 12 ans il est diplômé du Conservatoire national de musique de Tunis. A 15 ans, il a composé sa première partition pour un court métrage. Et depuis, le cinéma et la musique sont une passion indissociable pour lui.
Amine Bouhafa développe un style très personnel et la qualité de son écriture et l’originalité de son style l’ont amené à être choisi par la productrice Sylvie Pialat et le réalisateur mauritanien Abderrahmane Sissako pour composer la partition de “Timbuktu”, qui a obtenu 7 Césars, y compris celui de la meilleure musique originale.
Pour les JMC 2019, ce compositeur inspiré, travailleur et  passionné ouvrira le bal avec un concert inaugural en compagnie de l’Orchestre symphonique tunisien, et proposera un voyage dans les genres cinématographiques et musicaux, de la musique classique à celle du monde, des musiques de films indépendants aux films grand public, une soirée d’ouverture qui conjuguera rêve, voyage et performance.
Le chef d’orchestre, Mohamed Bouslama, sera, quant à lui, son meilleur allié, en assurant la direction de l’orchestre ; lui qui, tout jeune, a fait ses premiers pas dans l’ensemble orchestral de Tunis, l’Orchestre national de musique et l’Orchestre symphonique tunisien sous la direction de Ahmed Achour. Son expérience artistique s’étend à l’étranger où il a joué avec l’Orchestre des jeunes de la Méditerranée en France, l’Orchestre de Pau Pays de Béarn en France entre autres. Il a dirigé également plusieurs formations orchestrales en Tunisie pour occuper, durant la saison artistique écoulée, le poste de directeur artistique de l’Orchestre symphonique tunisien.

A.D.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire