La Fédération internationale de football (Fifa) a appelé samedi à une « tolérance zéro » face au racisme, consécutivement à de nouveaux cris de singe, ayant visé vendredi soir un joueur du club français, Amiens.
L’instance a appelé notamment à suivre la procédure « en trois étapes », pouvant conduire à l’arrêt d’un match en cas d’incidents discriminatoires. « La Fifa presse toutes les Fédérations membres, les Ligues, les clubs et les instances disciplinaires à adopter une procédure identique, ainsi
qu’une tolérance zéro pour les incidents liés au racisme dans le football, et à infliger des sanctions sévères en cas de comportements de ce type », a-t-elle indiqué dans un communiqué.
La Fifa « se range » aux côtés de l’Amiénois Prince Gouano, visé par des cris de singe vendredi soir contre Dijon (0-0), mais aussi du Sénégalais Kalidou Coulibaly (Naples), des Anglais Raheem Sterling (Manchester City) et Dany Rose (Tottenham), également victimes d’actes racistes.
« Le racisme doit cesser, point final », a conclu l’instance.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire