Le secrétaire général de l’Ugtt, Noureddine Taboubi, a indiqué dans un entretien accordé à notre journal hier et qui sera publier demain, dimanche 10 novembre, qu’un accord a été conclu, malheureusement dans la discrétion totale, stipulant une réduction à la partie turque de 65% du coût relatif à la concession de l’aéroport Enfidha, impliquant ainsi un rééchelonnement de la dette de la partie turque.  « C’est comme si on avait offert gratuitement l’aéroport d’Enfidha aux Turcs », nous déclare-t-il.

Qualifiant ce dossier de très grave et qui survient juste après les élections, il a appelé à ouvrir une enquête afin de faire toute la lumière sur cet accord et poursuivre ceux qui ont pris cette décision d’une façon unilatérale et sans procéder à une large concertation avec les députés au sein de l’ARP.

Photo & Vidéo: © Insaf Aouinti

Charger plus d'articles
Charger plus par Samir DRIDI
Charger plus dans à la une

4 Commentaires

  1. Dridi jilani

    09/11/2019 à 22:18

    Sui sera publié et non publier. Quant à mon commentaire un accord dans la discrétion totale????. Comment la discrétion et en plus totale a pu être dévoilée et par qui. Taboubi voit à travers les murs mais pas les dosdiers flagrants du transport des phosphates les dossiers petrole, gaz, sel..et j’en passe. إذا المتحدث مهبول المتصنت يكون عاقل. يكون منكم العقل

    Répondre

  2. Bali

    09/11/2019 à 22:37

    Il s’agit d’une concession .L’aéroport a été construit par les moyens propres de la société TAF. La société exploitera pour une période de 40 années cet aéroport puis elle le cèdera à l’état tunisien.
    De quoi il parle Taboubi?.
    Cette concession peut faire l’objet de différents avenants comme tous les marchés public. Ce marché est en cours de gestion.

    Répondre

  3. Bali

    09/11/2019 à 22:38

    Aucun commentaire

    Répondre

  4. Bali

    09/11/2019 à 22:40

    Aucun

    Répondre

Laisser un commentaire