Le rassemblement en prévision des deux premières rencontres comptant pour les éliminatoires de la CAN 2021 a débuté hier. Se qualifier à la prochaine Coupe d’Afrique des nations, voilà le nouveau but à atteindre par le sélectionneur national.


En remportant la double confrontation contre la sélection libyenne des joueurs locaux, Mondher Kebaïer a réussi son vrai premier challenge à la tête de l’équipe nationale : se qualifier à la phase finale de la prochaine édition du CHAN qui aura lieu au Cameroun en 2020.
Pour la zone nord, les règlements de la CAF stipulent que les éliminatoires se disputent en un seul tour. Le tirage au sort a placé la Tunisie et la Libye face à face. Notre sélection nationale a remporté la double confrontation en gagnant les matches aller (1-0) et retour (2-1). Toutefois, cette double confrontation n’était pas de tout repos pour notre team national. La sélection libyenne des joueurs locaux nous a causé bien des problèmes aussi bien à l’aller qu’au match retour. Pourtant, le championnat local est à l’arrêt depuis le mois d’avril dernier à cause de la situation sécuritaire dans le pays.

Sacrées retrouvailles !
Pour sa première sortie comptant pour les éliminatoires de la CAN 2021, l’équipe de Tunisie retrouvera la Libye. De sacrées retrouvailles d’autant que la sélection libyenne sera dirigée par Faouzi Benzarti. Le rendez-vous est donné pour ce vendredi soir, à 20h00, sur la pelouse du Stade olympique de Radès qui rouvrira ses portes pour l’occasion. Pour sa première sortie pour le compte des éliminatoires de la CAN 2021, Mondher Kebaïer affrontera une vieille connaissance, Faouzi Benzarti, à qui il a succédé une première fois à la tête de l’Espérance de Tunis en janvier 2018. Cette fois-ci, c’est à la tête de la sélection nationale que Mondher Kebaïer prend la relève de Benzarti, même si entre le départ de Benzarti de l’équipe de Tunisie et l’arrivée de Kebaïer, il y a eu l’épisode Alain Giresse.
Une chose est sûre, Kebaïer aura le défi de battre un vieux de la vieille, Faouzi Benzarti, qui connaît si bien le football tunisien et l’équipe nationale en particulier.

La Guinée, un déplacement au cœur de l’Afrique
Après une première sortie à Radès, le sélectionneur national aura à faire un déplacement au cœur de l’Afrique, en Guinée Equatoriale précisément.
Un déplacement long et périlleux et qui nécessite un coaching bien particulier, d’autant que le staff technique national n’aura que deux jours pour préparer la confrontation contre la Guinée équatoriale, puisque, au lendemain du match face à la Libye, sélectionneur et joueurs passeront une bonne partie de la journée à faire le voyage pour la capitale guinéenne, Malabo.
Mondher Kebaïer a, certes, programmé une séance au matin du samedi 16 novembre, au lendemain de la rencontre face à la Libye, mais on imagine que le rythme sera relativement léger y compris pour les joueurs qui n’auront pas à disputer le match, la veille.
Tout le monde prendra la direction de l’aéroport, samedi 16 novembre, pour un vol en direction de Malabo, prévu à 16h30.
Même s’il s’agit d’un vol spécial, la fatigue du voyage sera prise en considération et le sélectionneur national et ses collaborateurs en sont bien conscients.
Bref, les choses sérieuses ont bien commencé pour Mondher Kebaïer qui a relevé son premier défi en qualifiant l’équipe de Tunisie pour la phase finale du prochain Chan. Son futur challenge sera de faire de même pour la prochaine CAN.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire