Les visiteurs dominicaux ont assisté à une belle leçon de bénévolat et de patriotisme dans un parc en liesse, à l’occasion de la fête de l’Arbre


Comme à chaque fête annuelle de l’arbre que Dieu fait, le parc d’Ennahli (gouvernorat de l’Ariana) a été dimanche dernier et comme à l’accoutumée au rendez-vous de l’environnement. Vêtu de ses plus beaux atours après s’être offert un joli lifting à l’occasion, il a commencé tôt le matin à enregistrer ses premières arrivées : employés, représentants d’ONG, parents accompagnés de leurs enfants, troupes musicales, camions de logistique et inévitablement, une… armée d’agents de sécurité. A 10h00, le parc affichait déjà complet, plus rien (ou presque) pour les retardataires parmi les accros de la grasse matinée dominicale.
Dans cet immense espace vert au paysage fantastique s’est installée une véritable ruche d’abeilles où personne n’a chômé. En effet, les quatre coins du parc ont été pris d’assaut par les participants qui se sont empressés, dans une première offensive de charme, de planter des dizaines d’arbres. Enfants et parents, visiblement radieux, y ont pris part, emboîtant le pas au gouverneur de la région venu inaugurer l’action de reforestation.
Si les enfants se sont par la suite dispersés dans la joie pour aller se défouler dans les aires de jeu et d’attraction, les adultes, eux, se sont rabattus, telle une traînée de poudre, sur les innombrables ateliers aménagés en plein air pour les campagnes de sensibilisation.
Un terrain de prédilection pour les ONG qui ont offert leurs services aux citoyens, en distribuant brochures, dépliants et en s’exprimant par conférences interposées sur le respect de l’environnement.

Mieux responsabiliser les citoyens
En parallèle, le ministère de la Santé a offert des consultations gratuites sur les maladies dentaires et le tabagisme alors que l’ONG tuniso-américaine On-call Vivad, spécialisée dans le système de surveillance de la glycémie, a drainé de nombreux visiteurs désireux de contrôler l’évolution de leur diabète.
Un peu plus loin, la municipalité de Raoued a tenu par l’entremise de son haut cadre, Mme Radhia Ben Saïd, à marquer sa présence imposante, en aménageant, en collaboration avec la section régionale de l’Agence de la nature et de la protection de l’environnement, un box pour le diagnostic précoce du cancer du sein.
Tout autour se dressait une table garnie de produits de terroir (huile d’olive, miel, pain tabouna…) pour que les… gourmands mangent sainement à leur faim! «Ce fut vraiment une fête totale», lance Mme Khériji, fonctionnaire à la municipalité de La Gazelle: «Une telle manifestation est le moyen idéal de mieux responsabiliser les citoyens sur la double nécessité de défendre l’environnement et de s’impliquer dans toute œuvre articulée autour des nobles vertus de la citoyenneté et du patriotisme».
13h00 : le parc qui grouillait de monde s’est progressivement vidé, soulevant les interrogations suivantes: pourquoi ces campagnes de sensibilisation sont-elles occasionnelles? Qui les empêche d’être plus fréquentes? Et puis, à quand un nouveau relooking pour ce beau parc qui mérite assurément une meilleure tenue sur les plans de la propreté, de l’entretien et de l’animation?

Mohsen ZRIBI

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire