Les Chevaliers de la Méditerranée libyens comptent des qualités techniques et collectives à prendre au sérieux.


Malgré les turbulences dont fut victime l’équipe nationale libyenne, les «Chevaliers de la Méditerranée» se tiennent debout quoique avec un palmarès pas trop jubilant (3 participations à la CAN et 2 finales en Panarabes). Les protégés de Faouzi Benzarti ne sont pas loin d’une rédemption sportive surtout que l’équipe regorge d’un effectif assez respectable. Notons que la Libye a marqué seulement 4 buts en encaissant le même nombre dans la foulée toutes compétitions confondues.
Avec son imperturbable génie des couloirs Hamdou El Houni (Espérance ST), Ahmed Ben Ali (Crotone) et Sanad Werfali (Raja Club Athletic), la Libye a d’excellents éléments pour mettre en échec les efforts des Tunisiens. Souvent accrocheurs et tenaces, les Tunisiens devront oublier le dédain pour marquer amplement leur territoire.Faouzi Benzarti, sélectionneur libyen, connaît fort bien les joueurs tunisiens et sera animé d’une grande envie de revanche après son limogeage express de la sélection il y a une année. Cela dit, il sera toujours adepte de ses idées offensives pour espérer piéger l’équipe de Tunisie à Radès.

Statistiques entre voisins maghrébins
Lors des 26 matchs disputés entre Libyens et Tunisiens, les Carthaginois ont assuré un beau chapitre dans le livre des statistiques avec 16 victoires contre seulement 8 du côté sud-est.
Il est indubitable que l’équipe nationale tunisienne a historiquement tressé des louanges grâce à son prestigieux palmarès arabe, africain et méditerranéen (vainqueur de la CAN 2004, 2 fois finaliste en 1965 et 1996).

G.A.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire