Même s’il y a des reproches à faire sur le plan défensif, l’agressivité dans le jeu et la volonté affichées par nos internationaux face à la Libye sont plus que rassurantes. A rééditer demain soir à Malabo contre la Guinée équatoriale.


Demain soir, l’équipe de Tunisie effectuera sa deuxième sortie comptant pour les éliminatoires de la CAN 2021. Des éliminatoires que notre team national a entamées de la plus belle des manières, infligeant une lourde défaite à la Libye de Faouzi Benzarti (4-1).
Sur le plan offensif, aucun reproche à faire sur l’ensemble du match. Au contraire, la machine a bien carburé et les deux milieux offensifs, Youssef Msakni et Seifeddine Khaoui, étaient d’un apport précieux à l’avant-centre, Wahbi Khazri.
Msakni a provoqué le penalty qui a donné lieu au premier but et a été un auteur actif dans les trois autres réalisations. Khaoui, lui, a été l’auteur d’un doublé outre qu’il a été l’auteur d’une passe décisive.
Et même si Msakni n’a pas été en possession à 100% de ses moyens et qu’il a raté un but tout fait, servi sur un plateau par Khazri, on ne peut pas vraiment lui faire de reproches.
Au fait, tout a bien fonctionné sur le plan offensif et même les latéraux ont contribué à l’entreprise offensive par leurs montées régulières. Il faut dire aussi que les trois milieux défensifs, Skhiri, Sassi et Ben Mohamed ont apporté, chacun, sa pierre à l’édifice.
Bref, ce qu’on demande au compartiment offensif, c’est d’afficher la même agressivité dans le jeu et la même détermination demain soir à Malabo et même un peu plus. La Guinée Equatoriale sera beaucoup plus difficile à manier d’autant qu’elle évoluera à domicile et dans des conditions climatiques pas vraiment favorables. Une température avoisinant les 30°C avec un taux d’humidité de l’ordre de 82%, un taux très élevé que nos joueurs devront surmonter.

Une défense fébrile !
S’il y a un reproche à faire, c’est bel et bien à la défense qui s’est montrée fébrile sur l’action qui a amené le but de Hamdou El Houni. Libre de tout contrôle, Hamdou El Houni a tout fait. Il a, d’abord, dribblé toute la défense tunisienne, Aymen Abdennour en particulier, avant de prendre au dépourvu un Farouk Ben Mustapha qui n’a rien vu venir.
Par ailleurs, Farouk Ben Mustapha et Aymen Abdennour se partagent la responsabilité du but d’El Houni. Un but qui aurait pu coûter cher à la sélection nationale. Heureusement que Khaoui a remis les pendules à l’heure en triplant la mise au tout début de la deuxième mi-temps (52’).
A notre humble avis, Aymen Abdennour a besoin davantage de temps de jeu en club avant d’espérer une titularisation en équipe nationale. C’est ce qu’il a démontré contre la Libye, lui qui n’a pas trop convaincu, notamment avec son erreur anodine face à Hamdou El Houni. En équipe nationale, il ne doit pas y avoir de place aux sentiments. Aymen Abdennour est connu pour être un joueur bosseur. Il doit donc suer beaucoup plus car une autre erreur contre la Guinée Equatoriale pourrait nuire à son avenir en sélection, lui qui vient de signer à peine son retour au Club Tunisie.
Cela dit, le milieu de terrain Naim Sliti qui ne s’est pas remis de sa blessure contractée avec son club, Ettifaq FC, sautera le match contre la Guinée Equatoriale comme il a été forfait face à la Libye.

Une seule séance sur place
Comme nous l’avons indiqué dans notre édition d’hier, le staff technique a modifié le programme de préparation de l’équipe de Tunisie en prévision de son match contre la Guinée Equatoriale. Le déplacement pour la capitale Malabo, prévu initialement pour samedi à 16h30, a été reporte de 24 heures. La délégation tunisienne s’est envolée hier après-midi à destination de la capitale guinéenne Malabo via un vol spécial qui a duré cinq heures.
Ce changement de programme a permis à l’équipe nationale de gagner une séance d’entraînement supplémentaire en bonne et due forme, qui a eu lieu samedi matin à partir de 11h00 au Stade olympique d’El Menzah.
Il est à noter que samedi matin, les joueurs qui n’ont pas disputé le match la veille se sont entraînés normalement alors que le reste du groupe s’est contenté d’une séance de décrassage.
A Malabo, une seule séance est prévue sur place, ce soir à l’heure du match (20h00) et sur la pelouse du stade qui abritera la rencontre.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire