Trois consortiums d’exportation composés de 37 entreprises tunisiennes ont été lancés, jeudi, pour exporter les produits tunisiens vers les marchés africains, notamment, les pays de l’Afrique subsaharienne.

La première phase de ce projet concerne trois secteurs identifiés comme porteurs et prioritaires; à savoir l’agroalimentaire, la santé ainsi que le bâtiment et la construction. Les cinq marchés ciblés sont la Côte d’Ivoire, la République démocratique du Congo(RDC), le Cameroun, le Kenya et le Nigéria.

Le premier consortium  » Taste Tunisia « , spécialisé dans l’industrie agroalimentaire, compte 11 sociétés dont « la Rose Blanche « , « Spiga « ,  » Moulin d’Or « ,  » Diari « ….

Le deuxième groupement spécialisé dans la construction  » Tunisia Building Partners  » et le troisième consortium opérant dans la santé comporte 16 sociétés (Université Mahmoud El Matri, laboratoires Cytopharma, ……)

La constitution de ces consortiums, financés par l’Agence allemande de la coopération internationale en Tunisie (GIZ), s’inscrit dans le cadre du projet de promotion des activités d’export créatrices d’emplois vers de nouveaux marchés africains(PEMA).

La cheffe du projet PEMA, Christina Rosendahl a indiqué lors d’une journée d’information sur les nouveaux consortiums d’exportation organisée, à Tunis, que le projet PEMA vise à soutenir les potentiels de ces groupements sectoriels et à développer les offres des entreprises publiques et privées pour promouvoir l’exportation vers l’Afrique subsaharienne.

Elle a ajouté que la constitution des consortiums renforcera les capacités des entreprises tunisiennes appelées à présenter des offres attrayantes en vue de profiter des opportunités offertes pour exporter et vendre les produits tunisiens d’une manière efficace dans plusieurs pays, tels que le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la République démocratique du Congo(RDC), le Kenya et le Nigéria.

De son coté, le coordinateur des consortiums d’exportation au sein de la GIZ, Tobias Seiberlich a évoqué que l’agence œuvre à soutenir les petites et moyennes entreprises pour commercialiser les produits tunisiens en Afrique.

L’objectif recherché est de créer la richesse, offrir la main-d’œuvre en vue de booster l’économie nationale.

Pour le ministre du commerce, Omar El Behi a mis l’accent sur l’engagement de son département à offrir tous les moyens pour assurer le succès de trois consortiums d’exportation en Afrique, notamment, après l’adhésion de la Tunisie au marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa), lequel constitue le plus grand bloc régional d’Afrique regroupant 21 pays membres.

Il a souligné que les exportations tunisiennes sur le continent africain sont faibles, lesquelles (exportations) ne dépassent pas 3% malgré l’importance de ce marché, qui compte environ un milliard de consommateurs.
El Béhi a annoncé, à cette occasion, que la Tunisie s’apprête à organiser, en septembre 2019, la deuxième édition du forum économique africain.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire