Le Programme de Modernisation des Etablissements Scolaires (PMES) vise la rénovation de 310 établissements et la construction de 59 nouveaux, capables d’accueillir plus de 36 mille nouveaux élèves. Nous avons eu l’occasion d’accompagner une équipe de la Délégation de l’Union Européenne en Tunisie – qui finance en partie le programme – pour la visite d’un établissement en construction et un autre en cours de rénovation.

Sami Mimita, chef d’équipe technique du programme
Crédit photo : Salma Guizani

Sami Mimita, chef d’équipe de l’assistance technique du programme , gère un portefeuille de 220 millions d’euro (700 MDT) correspondant au budget total du programme co-financé par le gouvernement tunisien, la Banque Européenne de l’Investissement (BEI), la Banque d’investissement allemande (Kfw) et l’Union Européenne. 

Prévu initialement pour quatre années, l’achèvement a été avancé pour 2021. « Le programme a débuté au mois de février 2017 avec l’arrivée de l’assistance technique qui était indispensable. Ainsi, les constructions n’ont pas démarré tout de suite puisqu’il fallait préparer toute la documentation, les appels d’offre, etc. Un avenant a été signé pour qu’il soient terminés en juin 2021 », a-t-il expliqué.

Une salle de classe au Lycée Mohamed Attya Khaznadar
Crédit photo : Salma Guizani

Investissements importants

Le plus gros montant du projet est alloué à plusieurs chantiers à travers toute la République, qui concernent – outre la rénovation et la construction – le renforcement des capacités des cadres du Ministère de l’Equipement et de l’Education au niveau central et régional, mais également la réalisation d’interventions qualitatives au sein d’une centaine d’établissement scolaires pour optimiser la qualité des prestations éducatives.

M. Mimita a affirmé que 70 millions d’euros (ME) ont été mobilisés pour la réhabilitation, 70 ME pour les nouvelles constructions, 26,75 ME pour les équipements et le reste pour les imprévus. Sur les 310 établissements sujets de rénovation, 150 chantiers ont démarré dont 51 ont été réceptionnés.

Pour les équipements, le taux d’avancement est encore nul, nous dit le chef d’équipe vu qu’ils ne peuvent être mobilisés qu’après l’achèvement d’un groupe d’établissements. Il a indiqué par ailleurs qu’un cahier des charges type est en cours d’élaboration et sera soumis à la BEI pour approbation. L’objectif est d’équiper 16 établissements scolaires. En termes de formation, le but est atteint à hauteur de 80%, soit 184 personnes formées dans le développement durable, dans la construction, en passation de marché et en gestion de projet.

L’équipe de la Délégation de l’Union Européenne en visite du chantier de construction du Lycée pilote à Manouba
Crédit photo : Salma Guizani

Grands chantiers

A Manouba, le chantier du lycée pilote a démarré en juillet 2018, pour un montant d’investissement de plus de 5,6 MDT. Les travaux de construction devront s’achever d’ici la rentrée prochaine. D’après Kadri Mouldi, chef de service du bâtiment civil à la Direction Régionale de l’Equipement à Manouba, cet établissement a une capacité d’accueil totale de 1000 élèves, soit 700 élèves dés la fin de la première tranche. Il ajoute que le taux d’avancement est de 40% actuellement, de même que pour la consommation du budget.

A Khaznadar, le lycée Mohamed Attiya est en cours de rénovation, pour un coût de plus de 490 MDT. Ce lycée vieux de plus de 20 ans, manque considérablement d’entretien, contraignant les responsables à condamner plusieurs blocs sanitaires. Les quelques interventions qui ont eu lieu se sont limitées à des travaux de bricolage.

Selon Karim El Abed, sous-directeur bâtiment et équipement au Commissariat Régional de l’Equipement Tunis 2, le taux d’avancement actuel est estimé à 85%. La date d’achèvement qui a été prévu pour fin janvier 2019 a été avancée. « Nous intervenons en milieu occupé. Il y a des difficultés à achever dans les délais », a précisé M. El Abed. 

Le chantier du lycée pilote à Manouba
Crédit photo : Salma Guizani
Charger plus d'articles
Charger plus par Maha Ouelhezi
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *