La chambre correctionnelle au tribunal de première instance de Bizerte a condamné, jeudi, un ressortissant français à un an de prison avec sursis en plus d’une amende de 3200 dinars, pour détention d’armes légers et munitions à bord de son yacht. Une source sécuritaire a indiqué, à l’Agence TAP, que le yacht a été remis à son propriétaire alors que les armes et les cartouches ont été saisis. L’affaire remonte au 28 octobre 2019 quand les services douaniers à Bizerte ont saisi 4 pistolets et une quantité de munitions à bord d’un yacht accosté au port de plaisance de la ville. Le propriétaire du yacht n’avait pas déclaré la présence de ces armes aux agents de la douane avant qu’ils ne procèdent à la fouille du bateau.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire