Le ministre de l’Intérieur, Hicham Fourati, a indiqué jeudi que, malgré la stabilité sécuritaire dans le pays depuis trois ans, il est nécessaire de continuer à faire preuve de la plus grande prudence.

A l’occasion d’une revue des différents groupes de sécurité tunisiens célébrant le 63e anniversaire de la création des forces de sécurité intérieure dans l’avenue Habib Bourguiba dans la capitale, Fourati a souligné que le système de sécurité avait connu plusieurs succès importants, notamment la découverte de messages empoisonnés qui auraient ciblé certaines personnalités politiques et médiatiques, le succès de l’opération de Jelma début 2019 et l’élimination de trois éléments dangereux de l’organisation terroriste « Jound Al Khilafa ».

Il a assuré que toutes les unités de sécurité sont prêtes à sécuriser la situation pendant le mois de Ramadan, « connu par la recrudescence des menaces terroristes », soulignant qu’elles sont prêtes à assurer le pèlerinage de la Ghriba Djerba, qui coïncide cette année avec ce mois sacré.

Fourati a fait état également de la préparation du ministère de l’Intérieur pour assurer le bon déroulement des examens nationaux et le retour des ressortissants tunisiens à l’étranger dans les meilleures conditions, avec des dispositions de sécurité spéciales pour que la saison des vacances soit une saison sûre pour les Tunisiens dans toutes les régions.

En ce qui concerne l’évolution de la situation en Libye et son impact sur la Tunisie, le ministre de l’Intérieur a indiqué qu’il s’était rendu mercredi au poste frontière de « Ras Jedir » où il a pris connaissance du « niveau élevé de vigilance des forces de sécurité et du niveau d’harmonie  » qui unit les forces de sécurité et l’armée nationale pour anticiper les répercussions de la guerre dans la zone de l’ouest de la Libye. Il a relevé à cet égard une « forte affluence de Libyens aux passages frontaliers de la Tunisie ».

Sur un autre plan, le ministre a évoqué la situation des femmes dans le système de sécurité, affirmant qu’il existe 4 000 cadres de sécurité féminins et que le ministère s’emploie à augmenter ce nombre lors des prochains concours, tout en soulignant « l’efficacité de la composante féminine dans la sécurisation du pays et la défense de sa sécurité ».

Le ministre de l’Intérieur s’est rendu ensuite dans la salle d’information de la capitale, où il a pris connaissance d’éléments documentaires mettant en évidence les différents aspects des services de sécurité en Tunisie durant 63 ans. Il a également suivi une opération anti-terroriste blanche impliquant diverses forces de sécurité.

Les différentes unités de sécurité intérieure ont d’autre part passé en revue leurs capacités de combat au milieu d’un rassemblement de citoyens au centre de l’avenue Habib Bourguiba, dans la capitale.

Charger plus d'articles
  • Jhinaoui rencontre Pompeo à Washington

      Le ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui, a coprésidé, mardi, avec so…
  • Terminer avec les honneurs !

    Se ressaisir et relever la tête pour honorer le contrat de cette CAN jusqu’à sa fin. De su…
  • Bonheur rompu

    Les Aigles de Carthage ont raté de peu leur entrée dans la cour des grands. Il nous faut u…
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire