A Jemmal, que de sueurs froides pour l’Espérance


Comme on l’a pressenti, samedi sur ces mêmes colonnes, le danger que courait le CA à Sakiet Ezzit lui a finalement fait mal. Tellement mal qu’il lui a causé une douloureuse déroute ,creusant ainsi l’écart qui le sépare du leader étoilé .Justement, l’équipe sfaxienne a changé, évolué et grandi. Sa solidité et ses ambitions sont devenues telles qu’elle est désormais capable de faire sensation dans la cour des grands. Samedi dernier, ceux qui n’y croyaient pas encore l’ont appris à leurs dépens. Les Clubistes ont été les premiers à en payer le prix, en subissant, durant les trois-quarts du match, la loi d’un commando local armé jusqu’au bout des ongles et conduit de main de maître par le duo de choc Mejdi Hlali-Amine Ben Ghanem. L’entraîneur d’en face, Anouar Ayed, a beau user de tours de renard, peine perdue. Ses deux principaux canonniers Bhar et Boutoffaha ont, à leur tour, beau pilonner la cage adverse, rien n’y fit. Cette défaite du CA qui a endeuillé Bab Jedid a rendu joyeux le tout-Sousse, puisque l’Étoile, facile vainqueur à Jendouba, conforte son avance de leader sur son poursuivant immédiat.Dans la même poule, ça se confirme:pas moins de quatre équipes demeurent en course pour la quatrième place qualificative au play-off.

Hammamet assure
Dans l’autre poule, la journée a confirmé l’ascendant du duo de tête, l’Espérance et Hammamet. Si les Hammamétois ont réussi à ramener trois points de Béni Khiar, fief de leur bête noire, les «Sang et Or», décidément incorrigibles, ont à nouveau joué avec le feu à Jemmal où ils n’ont dû leur salut qu’à un sursaut de dernière minute. Question qui s’impose : pourquoi Nejib Ben Thayer n’a-t-il pas retenu la leçon du dernier revers subi à Moknine ? A propos de cette ville, il faut noter que sa salle a été, samedi, le théâtre d’un match réellement explosif : des chassés-croisés, fréquents renversements de situation, arrêts de jeu, public record, ambiance électrique dans les gradins, arbitrage contesté et, in fine, un score de parité synonyme de défaite pour les locaux qui restaient, jusque-là, sur une belle série rose. Enfin, notons le nul précieux de Ksour Essef à Menzel Horr et la… onzième défaite consécutive de l’Ariana qui, oserons -nous écrire, a déjà mis un pied en Nationale B.

Mohsen ZRIBI

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire