La Tunisie pourrait perdre un peu plus du quart (26%) de ses exportations vers l’Angleterre, soit l’équivalent de 49 millions de dollars américains (près de 147 millions de dinars), en cas de sortie de cette dernière, sans accord, de l’Union Européenne, c’est ce qui ressort du rapport de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le développement (Cnuced), publié au mois d’avril courant.

Ce document qui dresse deux listes de pays, les gagnants et les perdants de cette situation, précise que les prix des exportations tunisiennes vers l’Angleterre augmenteraient de 2,1%, alors que la marge bénéficiaire réalisée, dans le cadre du système Pan-Euro-Méditerranéen, régresserait de 3%.

À noter que le système Pan-Euro-Méditerranéen est fondé sur un réseau d’accords de libre-échange entre l’Union Européenne et ses partenaires, dans la région méditerranéenne, dont la Tunisie.

Le top 3 des pays qui bénéficieraient de cette situation sont : la Chine (une hausse des exportations d’une valeur de plus de 10 milliards de dollars), les États-Unis (5,3 milliards de dollars) et le Japon (4,9 milliards de dollars). L’Union Européenne et la Turquie seraient les deux grands perdants avec un manque à gagner estimé respectivement à 35,5 milliards de dollars et 2,4 milliards de dollars.

Au niveau du continent africain, seuls 5 pays tireraient profit de la sortie de l’Angleterre de l’UE. Il s’agit de l’Afrique du Sud (gain de 3 milliards de dollars), l’île Maurice (220 millions de dollars), Botswana (200 millions de dollars), les Seychelles (106 millions de dollars) et la Namibie (85 millions de dollars).

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *