Le kenyan Bernard Sang a remporté la 34e édition du Marathon Tunis-Carthage, organisé dimanche, en parcourant la distance de 42 km en 2h 14min 08 sec.

Sang s’est imposé devant ses compatriotes Moses Too, arrivé 2e de l’épreuve en réalisant un temps de 2h 15min 41sec et Godfey Kosgei, 3e avec un chrono de 2h 17min 27sec.

Le marathon féminin a été, également, dominé par les kenyanes. Pauline Wangui a remporté la course en établissant un nouveau record de 2h 34min 48 sec, devant sa compatriote Katunge Agnes Mutune, arrivée 2e avec un chrono de 2h 35min 13sec et la suédoise Frida Margaretha (3e en 3h 17min 04sec).

Les tunisiennes Zaara Hosni et Dorsaf Zitouni se sont, quant à elles, contentées de la 4e et de la 5e places avec les chronos respectifs de 3h 50min 43sec et 3h 56min 32sec.
Les athlètes tunisiennes ont dominé l’épreuve du semi-marathon .
Mahbouba Belgaceum a réédité son exploit de l’édition précédente en s’imposant chez les dames avec un chrono de 1h 27min 26sec, devant ses compatriotes Syrine Mejri (1h 28min 16sec) et Amira Khessiba (1h 29min 45sec).

Chez les hommes, un autre tunisien a été sacré. Il s’agit d’Atef Saad qui a réalisé un temps de 1h 05min 35sec, devançant ainsi les algériens Noureddine Athamna (1h 07min 23sec) et Abdelmoumen Birech (1h 08min 51sec).

S’agissant de l’épreuve « course pour tous », se sont les athlètes l’Association sportive militaire de Tunis qui ont particulièrement brillé. Rafika Abdennebi s’est imposée chez les dames et Nassim Souissi chez les messieurs.

Au total, 422 coureurs ont pris part au 34e marathon Comar de la ville de Tunis dont 22 athlètes sont engagés dans le marathon de 42 km. Parmi ces derniers figures une dizaine « d’experts » venant surtout du Kénya, du Maroc et de Croatie.

Dans une déclaration à la TAP à l’issue des épreuves, le président du comité d’organisation du Marathon, Lotfi Hadj Kacem a notamment souligné l’homologation de la compétition par l’Association internationale des fédérations d’Athlétisme (Iaaf), et ce, en l’inscrivant dans le calendrier international des compétions. « Le Marathon Comar est ainsi la seule compétition tunisienne du genre reconnue dans le monde entier », a-t-il indiqué.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire