Sur les hauteurs de Gammarth, face à la mer, éternelle source d’inspiration et immuable symbole d’évasion et d’ouverture, un nouvel espace d’Art et Events vient de voir le jour.


La Villa Tanit est son nom… Un nom qui installe dans une architecture moderne, la déesse parèdre de Baal à qui la mythologie punique prête les pouvoirs de l’amour, de la (pro)création, de la croissance… Un nom qui lie le présent à l’histoire, le réel à la légende… Et le réel ne se créé-t-il pas aussi par la légende? La mer est en face…

Ce nouvel espace de la culture conforte cette dimension, dans la mesure où il offre ses cimaises autant aux artistes plasticiens confirmés qu’aux jeunes créateurs, surtout ceux qui s’adonnent à l’activité artisanale non pas pour reproduire, mais pour créer, innover et exposer la «khomsa», le «bakhnoug» ou les poteries de Guellala ou de Sejnane autrement, en les élevant en œuvres d’art…moderne. A ces talents en quête de visibilité, la Villa Tanit offrira soutien, accompagnement et un nouveau public  potentiel qui viendra s’ajouter aux habitués des galeries, à savoir celui de l’événementiel.

C’est que la Villa Tanit ouvrira également son accueillant décor indoor et de plein air aux Events qui peuvent aller de la dédicace d’un livre à une conférence de presse ou à la présentation d’un nouveau produit commercial. Et quoi de plus agréable dans ce genre de rencontres, que de jeter un coup d’œil, pendant les pauses-café, sur une exposition avant de s’offrir un petit moment de rêve face à la mer?
La Villa Tanit, avec ses commodités, accorde ainsi l’Art à l’événementiel dans un charme de cadre, convivial, personnalisé et intimiste, tellement différent des espaces coutumiers où ils se produisent en général. Et si on lui concède le détour une fois, on aimera y retourner…  La Villa Tanit sait si bien accueillir.

S.R.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire