Le coup d’envoi de l’exploitation du stade 2 mars à Sfax après la rénovation de son gazon artificiel par la municipalité de Sfax, a été donné mardi après-midi après une interruption de près de 5 ans qui a contrarié les activités sportives de plusieurs clubs dans la région. La reprise des activités au stade a débuté immédiatement après une cérémonie officielle organisée à cette occasion en présence de responsables de la municipalité, de la délégation régionale de la jeunesse et des sports et de l’équipe du CS Sfaxien, avec une séance d’entraînement pour l’équipe seniors sur la nouvelle pelouse du stade. Les travaux achevés, estimés à un coût total de 940 mille dinars, ont porté sur la mise en place du gazon artificiel de cinquième génération du stade principal, l’installation de l’éclairage, le badigeonnage, la réparation des clôtures et la rénovation de canaux de drainage. « La reprise des activités dans ce stade va apporter des solutions au problème des espaces sportifs limités à Sfax par rapport au volume des activités et du nombre des équipes dans la ville, notamment des équipes de football du CS Sfaxien, le SS Sfaxien et le Sfax RS », a déclaré à l’agence TAP Issam Merdassi, ancien joueur du CSS et président du comité sportif du conseil municipal de Sfax. Le stade va abriter, outre les séances d’entraînement de ces équipes, les matches officiels pour les clubs évoluant en Ligue 2 de football professionnel après avoir obtenu l’homologation. Merdassi a affirmé que la municipalité de Sfax n’avait pas abandonné l’idée de donner au stade 2 mars le statut de stade d’athlétisme également, point de divergence entre les différentes parties (municipalité, équipes de football et d’athlétisme), et s’emploie à effectuer une étude sur la mise en place d’un complexe d’athlétisme dans ce stade, aux côtés des activités de football.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire