Le mouvement Echâab a décidé de suspendre sa participation aux concertations sur la formation du prochain gouvernement, a déclaré, vendredi, Zouhair Maghzaoui, secrétaire général de cette formation politique.

 » Le chef du gouvernement désigné, Habib Jemli, a failli à sa mission de gérer les concertations comme il n’a pas réagi favorablement aux propositions avancées par le mouvement », a-t-il justifié dans une déclaration à Tap.

Maghzaoui a dénoncé le manque de sérieux dans la constitution du futur gouvernement, faisant observer que la participation du mouvement aux concertations était une responsabilité qui incombe à cette formation politique pour éviter un nouvel échec du gouvernement.

Le mouvement Echâab a estimé, dans un communiqué rendu public, jeudi, que la méthodologie adoptée dans la constitution du prochain gouvernement n’est qu’une « continuité de l’échec » des gouvernements qui se sont succédé depuis la Révolution.

Le mouvement a, dans ce sens, mis en doute la capacité du chef du gouvernement désigné et de son équipe à relever les grands défis auxquels la Tunisie fait face.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire