Pendant trois jours d’affilée, Kairouan est célébrée à travers la poésie arabe. Le festival a commencé le 5 décembre 2019 et se poursuivra jusqu’à aujourd’hui. Le premier lieu qui célèbre cette manifestation est le palais de Ksar Saïd au Bardo.


Le ministre des Affaires culturelles, M. Mohamed Zine El Abidine, a répondu présent sur place afin d’inaugurer cette manifestation littéraire importante qui est parvenue à attirer cette année de nombreux poètes du Maghreb et du monde arabe, venus de Mauritanie, Algérie, Libye, Tunisie et Syrie, à côté d’autres invités issus du monde des lettres. Un staff des Emirats a répondu présent aux côtés du ministre tunisien comme Abdallah Mohamed Aouiss, directeur responsable de la culture et de la communication, Mohamed Briki, directeur de la Maison de la Poésie aux Emirats, entre autres, pour célébrer les jeunes talents de la poésie arabe.

La Maison de la poésie kairouanaise est particulièrement engagée dans le maintien de cette manifestation poétique. Cette initiative festive autour de la poésie arabe a vu le jour dans de nombreux pays arabes grâce au Dr Soltan Kassmi. Le festival est l’accomplissement d’un suivi et de nombreuses formations qui visent à encadrer les belles plumes d’un point de vue critique, stylistique, linguistique jusqu’à la publication de leurs œuvres. Un objectif réitéré par Mme Jamila Mejri, poétesse et directrice de la manifestation, qui a tenu à rassembler de jeunes talents tunisiens et des poètes de renom, également dans le cadre de ce festival pour une concrétisation, un échange riche et un rendu meilleur. Ahmed Ajja de Syrie, Haroun Amri d’Algérie, Sidi Oueld Amjaad de Mauritanie, Mohamed Mzoughi, Houd El Amani de Libye, sans oublier les poètes tunisiens conviés sont venus confirmer que la poésie est un art où les Arabes ont excellé.

De Tunis à Kairouan
Le festival commence à Tunis et s’étalera jusqu’à Kairouan. Des manifestations diverses faites de lectures poétiques, spectacles, rencontres, conférences qui rassembleront des spécialistes jusqu’ à aujoud‘hui 7 décembre. Des poètes tunisiens comme Moncef Ouheibi, Faouzia Aloui, Rhaiem Jmaai, Soumaya Yaakoubi, Mouna Rezgui, Saber Absi, Salem Charfi, Mohamed Adel Hammami, Najoua Douzi, Jihed Methnani, Sarra Soltani seront également présents.

Cette 4e édition célèbre aussi la publication de deux recueils poétiques de Hsine Jbili et de Amani Zaibi, publiés chez «Chaarika». Le 5 décembre, la Maison de la poésie de Kairouan a vu défiler un bon nombre de poètes. Une soirée ponctuée de moments musicaux. Une conférence du Dr Hatem Ben Othmen et du Dr Mohamed Mahjoub, animée par Hatem Fatnassi, a été donnée le 2e jour ayant pour thème «La poésie et la prise de position ». Chants et poésies ont accompagné toute la manifestation jusqu’au bout. Demain 8 décembre, un moment de dédicaces de nouveaux recueils est programmé toujours à Kairouan dans son temple de la poésie.

Charger plus d'articles
Charger plus par Haithem Haouel
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire