Je partage avec vous mon vécu durant cette semaine afin de prendre du recul et de vous faire bénéficier d’un retour sur expérience.
Les établissements scolaires croulent sous la charge de travail durant cette période, la conception et la réalisation des examens leur prennent énormément de temps et d’énergie.
Le staff travaille dur, matin, midi et soir !!
C’est une grande responsabilité, l’avenir des enfants ainsi que la renommée de l’établissement scolaire sont en jeu…
Du moins c’est ce que se disent la direction des établissements et les parents!
Pourquoi autant de pression ? Des vies sont-elles en jeu ? Bien sûr que non !
Pourquoi ne pas s’y prendre à l’avance et organiser sereinement les évaluations ?
Pourquoi devrait-il y avoir une période d’évaluation ?
Pourquoi ne pas évaluer chaque nouvelle notion une fois qu’elle a été enseignée ?
Pensons-nous encore qu’une note ou un classement peut réellement représenter les aptitudes et compétences d’un être humain? Pourquoi serions-nous jugés sur un test, à un instant T ? Est-ce que c’était le bon moment ? Est-ce que j’étais au top de mes performances ce jour-là ?
Je suis totalement contre cette façon de valoriser un enfant.
Nous devons dévaloriser l’importance de cette période aux yeux des parents et des établissements…
Un enfant a besoin d’encadrement, il a besoin d’une personne à l’écoute, une personne qui va s’adapter à la spécificité de chacun de ses élèves afin de pouvoir lui transmettre la compétence exigée.
Il n’y a ni de cours ni d’enfant modèle, il n’y a que le programme ministériel qui est standard, tout le reste n’est composé que de pivots qui doivent s’adapter aux besoins et aux environnements de chacun afin de créer l’algorithme qui nous permettra d’atteindre les objectifs communs.
Les enseignants, l’environnement, la pédagogie utilisée, le matériel tout ceci ne sont que les pièces du puzzle, le puzzle finira un jour par être construit, mais à quel prix ?
Pourquoi ne pas passer le temps de la réalisation de ce puzzle dans de bonnes conditions ? Avec un fond musical, une douce odeur de cookies, une lumière assez forte pour ne pas faire d’efforts inutiles…
Soit vous considérez que l’enfant a un contenant à remplir de connaissances afin d’être un adulte performant et efficace soit vous considérez qu’il est lui-même l’essence et la source de connaissances futures et, dans ce cas, il doit être performant certes, mais surtout il doit être créatif et l’environnement propice au développement de la créativité est un lieu composé de sérénité et de liberté.
Le temps de l’industrialisation est révolu; pour être un acteur social à forte valeur ajoutée de nos jours, il faut savoir innover et créer, comme le dit si bien notre chère Maria Montessori …
« L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, il est la source que l’on laisse jaillir».
Si c’est l’épanouissement des enfants qui est au cœur de toutes vos actions ne l’emprisonnez pas dans un contenant, laissez-le grandir et se construire sereinement, il ne peut que vous éblouir !
L’objectif principal d’un examen est de savoir si la compétence est acquise ou non, si elle l’est tant mieux sinon on recommence !
Simplifiez-vous la vie.
Simplifiez-leur la vie, ils gagneront en efficacité et vous en sérénité !
Idriss Aberkane a dit : « La vie réelle peut contenir la vie notée, la vie notée ne peut pas contenir la vie réelle».

MANEL
(Institutrice)

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire