Deux semaines durant, les «Sang et or» vivront au rythme de la Coupe du monde des clubs. Un palier supérieur auquel les Espérantistes commencent à s’habituer à un point tel qu’il est venu le temps qu’ils fassent mieux que leurs deux participations précédentes.


Pour la deuxième année de suite et pour la troisième fois de son histoire, l’Espérance Sportive de Tunis dispute la Coupe du monde des clubs.
La première participation du champion de Tunisie et d’Afrique à une Coupe du monde des clubs remonte à 2011. Sept ans après l’aventure mondiale au Japon, les « Sang et Or » sont de nouveau champions d’Afrique, l’année du centenaire du club, et sont allés disputer le Mondial des clubs aux Emirats Arabes Unis. Pour ses deux premières participations à la Coupe du monde des clubs, l’Espérance de Tunis a terminé sixième au classement final en 2011 et cinquième en 2018. Un léger mieux, certes, mais ce qu’attendent les supporters du club et même les observateurs, c’est que les hommes de Mouine Chaâbani fassent encore mieux que les deux fois précédentes.

Tirer les leçons du passé
A chacune de ses deux participations précédentes, l’Espérance de Tunis a perdu son premier match devant une équipe arabe de rang inférieur sur le plan sportif. C’était le cas en 2011 contre le club qatari Al-Sadd quand l’EST a concédé la défaite sur le score de 2-1.
L’année dernière, l’EST a également raté sa première sortie au Mondial des clubs face au club émirati Al-Ain, par une lourde défaite sur le score sans appel de 3-0. Ce qu’attendent donc les supporters espérantistes, c’est que Mouine Chaâbani et ses joueurs tirent les leçons du passé, notamment les enseignements majeurs de la lourde défaite concédée l’année dernière devant Al-Ain.
Ce samedi à partir de 15h00, les « Sang et Or » disputeront leur premier match de la Coupe du monde des clubs en disputant les quarts de finale face au club saoudien, Al-Hilal. La victoire et rien que la victoire : c’est le vœu le plus cher de tous les Espérantistes.

Départ aujourd’hui pour Doha
Après s’être contentés d’une séance de décrassage samedi dernier au lendemain de leur victoire remportée devant la Jeunesse Sportive de Kabylie, les « Sang et Or » ont bénéficié d’un quartier libre le dimanche avant de reprendre hier le chemin des entraînements.
L’équipe effectue ce matin une dernière séance d’entraînement à Tunis avant de s’envoler cet après-midi à destination de Doha.

La délégation « sang et or » comprend 23 joueurs : Moez Ben Cherifia, Rami Jeridi, Mohamed Debchi, Chamseddine Dhaouadi, Mohamed Ali Yaâkoubi, Khalil Chammam, Raed Fadaa, Sameh Derbali, Ilyès Cheti, Iheb Mbarki, Abdelkader Badrane, Kwame Bonsu, Anis Badri, Fousseny Coulibaly, Abdelraouf Benguit, Fedi Ben Choug, Mohamed Ali Ben Romdhane, Mohamed Amine Meskini, Bilel Bensaha, Ibrahim Ouattara, Hamdou El Houni, Taha Yassine Khenissi et Haythem Jouini.

Khalil Chammam est donc du voyage à Doha. Toutefois, sa participation au premier match contre Al-Hilal est tributaire de son degré de compétitivité et des choix de Mouine Chaâbani.
Il est à noter que Chammam a repris les entraînements avec le groupe la semaine dernière, mais il n’a pas pris part au match de vendredi dernier contre la JS Kabylie. Espérons pour lui qu’il sera à 100 % de ses moyens d’ici samedi.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire