Les « Sang et Or » sont déjà sur place depuis avant-hier soir. Hier après-midi, ils ont effectué leur première séance d’entraînement en prévision de leur première sortie dans ce Mondial, après-demain face au club saoudien, Al-Hilal.


La délégation « sang et or » s’est envolée mardi après-midi pour Doha à bord d’un avion spécial affrété par la Fifa. C’est que l’Instance internationale du football et le Qatar, pays organisateur, ont vu grand pour ce Mondial des clubs.
En effet, le Qatar qui s’apprête à organiser dans trois ans la 22e édition de la Coupe du monde de football veut mettre en évidence tout son savoir-faire et démontrer que le pays est déjà fin prêt pour organiser cette joute mondiale.
En ce sens, un accueil dans la pure tradition qatarie a été réservé à la délégation « sang et or ». Le bus affrété par l’organisation du Mondial des clubs aux déplacements de l’équipe porte le logo du club, le logo de la Coupe du monde des clubs est une phrase de bienvenue écrite en anglais dont la traduction en français donne : « Le Qatar vous souhaite la bienvenue ».

Rien n’est laissé au hasard
Outre les dispositions prises par les organisateurs de la Coupe du monde des clubs, la direction de l’Espérance de Tunis a pris aussi des mesures afin de ne rien laisser au hasard. Les entraînements sur place se déroulent à huis clos. Le but est que la concentration soit de mise afin que les joueurs prennent conscience de l’importance qu’ils doivent accorder à leur première sortie au Mondial des clubs et éviter de rééditer les mauvais scénarios des deux éditions précédentes auxquelles l’EST avait pris part. Pour rappel, les « Sang et Or » ont perdu leurs matches d’ouverture en Coupe du monde des clubs lors de leurs deux participations précédentes. En 2011, l’EST a concédé la défaite devant le club qatari Al-Sadd sur le score de 2-1. En 2018, l’EST a également raté sa première sortie au Mondial des clubs face au club émirati Al-Ain, une lourde défaite sur le score sans appel de 3-0.

Si en 2011 et en 2018, les matches d’ouverture de l’EST au Mondial des clubs ont été disputés face à des équipes de rang sportif inférieur, ce n’est pas le cas cette année. Le club saoudien Al-Hilal, qui vient de remporter il y a un peu plus d’une semaine la Ligue des champions d’Asie, comprend dans ses rangs bon nombre de recrues étrangères. Parmi ces recrues, on peut citer le Brésilien Carlos Eduardo, l’Italien Sebastian Giovinco ou encore le Français Bafétimbi Gomis. Il est vrai que ces joueurs sont en fin de carrière, mais en les recrutant, les responsables saoudiens comptent sur leur expérience pour faire la différence.

Ceci pour dire que, cette fois-ci, on ne risque pas de voir les joueurs de l’Espérance prendre à la légère leur premier adversaire à la Coupe du monde des clubs.
Une chose est sûre, quand les « Sang et Or » s’appliquent sur le terrain et adoptent leur style de jeu habituel, ils sont capables du meilleur.
Pour ce qui est de la confrontation d’après-demain (15h00) contre l’équipe saoudienne d’Al-Hilal, Anis Badri et ses camarades savent ce qu’on attend d’eux : la victoire et rien que la victoire.
Par ailleurs, pour préparer au mieux le match de samedi et outre le fait que les séances d’entraînement se déroulent à huis clos, le staff technique s’est renseigné sur Al-Hilal en visionnant ses derniers matches. Un visionnage qui permettra à Mouine Chaâbani et son staff de bien étudier le jeu de l’adversaire.

Hier après-midi, l’équipe a effectué sa première séance d’entraînement à l’heure du match, et ce, au Stade d’Al-Gharafa. Le premier quart d’heure de la séance a été ouvert aux photographes et cameramen, mais pas de déclarations accordées. C’est dire que tout est fait pour que les joueurs prennent conscience de l’importance de leur premier match dans ce Mondial.

Ben Saha et Chammam opérationnels
Mouine Chaâbani pourra compter sur tout son effectif. L’ailier gauche, Bilel Ben Saha, est opérationnel à 100% grâce au travail spécifique qu’il a effectué ces derniers temps. Idem pour le capitaine Khalil Chammam qui, selon les derniers échos en provenance de Doha, est également opérationnel et il n’est pas exclu de le voir figurer dans le onze de départ après-demain.
Bref, toutes les conditions sont réunies pour que l’Espérance de Tunis réussisse son premier match en cette Coupe du monde des clubs. C’est tout le mal qu’on lui souhaite !

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire