L’office national de l’huile (ONH) a obtenu, vendredi, une garantie de l’État de 100 millions de dinars afin de renforcer ses capacités d’intervention sur le marché intérieur pour l’acquisition de quantité d’huile d’olive, a fait savoir la présidence du gouvernement.

La même source a indiqué que la séance de travail ministérielle, tenue sous la présidence du Chef du gouvernement chargé d’expédier les affaires, dans le cadre du suivi de l’avancement de la marche des saisons agricoles 2019-2020 a également décidé d’effacer les intérêts de retard sur les dettes bancaires des propriétaires d’huileries et des exportateurs d’huile d’olive qui ont fait face à des difficultés conjoncturelles au cours des deux dernières saisons, en plus du rééchelonnement des crédits conformément à la circulaire de la BCT en date du 18 décembre 2019 et les nouvelles dispositions de la loi des finances pour l’exercice 2020.

Les décisions concernent également le lancement de la réalisation de l’étude sur le futur du système de production, de transformation, de stockage et d’écoulement de l’huile d’olive tenant, compte de l’augmentation de la production nationale et des changements au niveau des marchés extérieurs, de manière à valoriser la production nationale dans toutes ses phases.

Les ministres des Finances et du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale par intérim et de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche respectivement Ridha Chalghoum et Samir Taieb ainsi que le gouverneur de la BCT Marouane Abassi ont participé aux travaux de la séance de travail ministérielle visant à assurer les conditions de réussite de la saison de l’huile d’olive, l’un des principaux piliers de l’économie agricole, aux plans notamment de la garantie de sa commercialisation à des prix abordables.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire