L’Association des Magistrats Tunisiens (AMT) a appelé ses membres dans les secteurs administratif, judiciaire et financier à une grève jeudi 26 décembre avec présence sur les lieux de travail. Le motif étant la non signature et publication du mouvement judiciaire.

Dans une déclaration l’association affirme que les actions à mener par le corps des magistrats seront définis en fonction de la réaction des autorités concernées. Les magistrats insistent sur l’urgence de signer et de publier le texte du mouvement judiciaire sans plus tarder.

Les membres de l’ATM critiquent, dans le texte de la déclaration, l’état d’incertitude, regrettant l’insouciance de la présidence du gouvernement, la présidence du gouvernement et le Conseil supérieur de la magistrature à résoudre face à la crise et ses répercussions sur les nouveaux magistrats qui travaillent depuis quatre mois sans salaire.

L’association a décidé d’organiser une conférence de presse le jour de la grève au Palais de Justice.

Le conseil national l’AMT s’est tenu le 14 décembre pour se focaliser les la crise que connait le secteur en raison de la non publication du mouvement judiciaire 2019/2020.
Les membres de l’association ont été reçus le 16 du même mois au Palais de Carthage par le président de la République Kais Saied.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire