La Tunisie est classée 5e à l’échelle mondiale en matière de consommation d’eau embouteillée avec une moyenne annuelle de 192 litres par personne en 2018 contre 7,5 litres en 1989, a fait savoir le directeur général de l’Office National de Thermalisme et de l’Hydrothérapie (ONTH), Rzig Oueslati.

S’exprimant lors d’un atelier consacré aux échanges d’expériences avec l’Union Européenne (UE) dans le domaine de l’organisation, l’exploitation, la production et la commercialisation de l’eau en bouteilles, Oueslati a indiqué que le nombre d’unités de production en Tunisie est passé de 6 seulement en 1989 à 28 en 2018 avec des ventes annuelles de l’ordre de 2112 millions de litres contre 58 millions en 1989 avec un chiffre d’affaires de 782 millions de dinars.

Il a souligné que le développement de ce secteur pose plusieurs défis liés, notamment, à la préservation de la qualité, soulignant la nécessité de promouvoir davantage la production des eaux embouteillées afin de renforcer l’exportation qui ne dépasse pas les 10% de la production globale et se limite aux pays maghrébins.

L’atelier de deux jours, organisé par l’ONTH en partenariat avec la Commission européenne dans le cadre du programme « Assistance technique et échange d’informations » (TAIEX), offre aux professionnels et aux experts l’opportunité de prendre connaissance des exigences liées au développement du secteur au niveau local et à l’accès aux marchés européens, a-t-il dit.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *