La France a félicité, mardi, la Tunisie et 4 autres pays à savoir l’Estonie, le Niger, Saint-Vincent-et-les-Grenadines et le Vietnam qui ont entamé, le 1er janvier courant, un mandat de deux ans comme membres non-permanents du Conseil de sécurité des Nations unies.

La France se réjouit de la perspective de travailler étroitement avec chacun des pays élus sur l’ensemble des sujets traités dans cette enceinte qui assume, en vertu de la Charte des Nations Unies, la responsabilité principale en matière de paix et de sécurité internationales, indique un communiqué publié sur le site officiel du ministère de l’Europe et des affaires étrangères.

À cette occasion, La France a, en outre, salué, le travail réalisé par les membres sortants du Conseil de sécurité. Il s’agit de la Côte d’Ivoire, la Guinée Équatoriale, le Koweït, le Pérou et la Pologne.

Il convient de rappeler que la Tunisie a officiellement pris possession, le 1er janvier, de son siège de membre non-permanent à cet organe onusien, pour la quatrième fois de son histoire.

Moncef Baâti, Représentant permanent de la Tunisie auprès des Nations Unies, avait souligné, le 3 janvier lors d’une cérémonie de levée du drapeau tunisien devant le siège du Conseil de sécurité à New York, l’engagement de la Tunisie à contribuer au règlement de la crise libyenne et à continuer à soutenir la cause palestinienne.

Il avait ajouté que la Tunisie, qui a réussi à jeter les fondements d’une transition démocratique pérenne, portera la voix de l’Afrique et du monde arabe et s’emploiera à alléger les souffrances humaines, à consacrer les droits de l’Homme, à lutter contre le terrorisme et l’extrémisme et à adhérer à toute initiative visant à régler pacifiquement les conflits.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire