Le dossier de l’habitat troglodytique et les ksours au Sud de la Tunisie a été officiellement déposé, en vue de son inscription comme bien en série sur la liste indicative du patrimoine mondial de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Dans un communiqué publié samedi, le ministère des Affaires Culturelles a annoncé que « le dossier scientifique et technique de la Tunisie a été déposé par Ghazi Ghrairi, ambassadeur représentant permanent de la Tunisie auprès de l’Unesco ».

Les ksours au Sud de la Tunisie

Le ministère rappelle la récente rencontre, au siège de l’organisation onusienne, à Paris, entre Mohamed Zinelabidine, ministre des Affaires Culturelles et Mechtild Rossler, Directrice de la Division du patrimoine et du Centre du patrimoine mondial de l’Unesco. Les deux parties ont notamment évoqué l’état d’avancement des dossiers de candidature pour l’inscription de sites et biens tunisiens au patrimoine mondial de l’Humanité, à l’instar de l’île de Djerba, la pêche à la Charfiya aux îles de Kerkennah et la poterie de Sejnene.

La rencontre avait eu lieu, au mois de novembre 2019, en marge de la participation d’une délégation tunisienne, au siège de l’organisation onusienne, à la 40e session de la Conférence générale de l’Unesco (12 au 27 novembre) ainsi qu’au Forum des ministres de la Culture (19 novembre).

Les habitations troglodytiques et les Ksours du Sud de la Tunisie se trouvent essentiellement dans les régions de Tataouine et Médenine et constituent un patrimoine culturel millénaire qui témoigne d’une grande valeur historique et civilisationnelle.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberte

    11/01/2020 à 19:46

    On se demande comment à ce jour Tataouine n’est pas classée par l’UNESCO comme site classé

    Répondre

Laisser un commentaire