Le film « Brotherhood » (Ekhouane) de la réalisatrice tunisienne installée au Canada, Meryam Joobeur, concourra pour le trophée du meilleur court-métrage de fiction aux Oscars 2020.

Les organisateurs de la 92ème édition des Oscars ont annoncé, lundi, la liste complète des films nominés dans les différentes catégories. La cérémonie des Oscars aura lieu le 9 février 2020 au théâtre Dolby de Los Angeles, aux Etats-Unis d’Amériques.

Dans la catégorie ‘Meilleur court-métrage de fiction’, « Brotherhood » est retenu avec quatre autres films, « Nefta Football Club » d’Yves Piat, « The Neighbors’ Window » de Marshall Curry, « Saria » de Bryan Buckley et « A Sister » de Delphine Girard.

Dans la catégorie ‘Meilleur film étranger’ sont nominés « Corpus Christi «  de Jan Komosa,  » Honeyland «  de Tamara Kotevska et Ljubomir Stefanov, « Les misérables » de Ladj Ly, « Pain and Glory «  de Pedro Almodovar et  » Parasite » de Bong Joon Ho.

« Brotherhood » est une fiction de 25 minutes coproduite par « Cinétéléfilms » et « Midi la Nuit ». A partir du portrait d’une famille de la campagne tunisienne, la réalisatrice aborde la question du radicalisme religieux chez les combattants aux rangs du groupe Etat islamique en Syrie.

Le casting réunit Mohammed Houcine Grayaa, Jasmin Lazid, Chaker Mechergui, Malek Mechergui, Rayenne Mechergui et Salha Nasraoui. Malek, l’aîné de sa famille, est de retour chez lui avec sa femme syrienne.

Son père, Mohamed, un berger vivant avec sa femme et deux de ses fils, se trouve profondément bouleversé. La tension entre le père et le fils monte.

Meryam Joobeur a débuté dans le cinéma en 2012 par un premier film documentaire autour de la révolution intitulé « God, Weeds & Revolutions ». Son second film « Born in the Maelstrom » (2016) traite la question de l’identité biraciale.

L’Académie des arts et des Sciences du Cinéma annonce que la cérémonie des Oscars 2020 sera diffusée en direct dans plus de 225 pays et territoires à travers le monde.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire