C’est aujourd’hui, enfin, que l’Espagnol rendra publique la liste des 18.


Quel suspense, mes aïeux! Demandez-le à notre sélectionneur national Toni Gerona qui, s’inspirant d’un certain Hitchcock, continue, à seulement 24 heures du coup d’envoi de la CAN, de faire planer encore le mystère sur la composition officielle de la très attendue liste des 18 joueurs formant l’ossature de l’équipe qui mettra demain son titre africain en jeu. En effet, jusqu’à hier, rien, absolument rien, n’a filtré des intentions de l’Espagnol qui n’arrive pas à se prononcer là -dessus. Bien évidemment, on peut le faire bénéficier de circonstances atténuantes, englué qu’il est dans la fournaise de l’embarras du choix :qui évincer ? Quel duo sacrifier, sans le regretter plus tard ? Deux joueurs devront obligatoirement l’être parmi la bande actuelle des 20. Se prêtant au jeu des supputations, certains s’amusent à avancer des noms, quand d’autres, plus sages, persistent à croire que personne d’autre que M. Gerona ne détient la solution de l’énigme. C’est-à-dire même pas son fidèle lieutenant et sa… boîte noire, Amor Khedhira. Même pas, non plus, son employeur, Mourad Mestiri ! Libre dans ses manœuvres et convaincu que la balle est dans son camp, il veut prendre tout son temps. Oui, mais le temps presse. D’où la certitude, assure -t-on dans les coulisses du comité d’organisation et du sept national, que la liste des 18 sera officiellement rendue publique aujourd’hui. Attendons voir.

Les délégations débarquent
Entre-temps, les délégations participantes continuent de débarquer à Tunis. Les «retardataires» parmi elles sont attendues ce matin dans nos murs, ce qui éloigne le spectre des forfaits de dernière minute qui sont, on le sait, monnaie courante dans les compétitions africaines.
Ainsi, et sauf contretemps, cette 24e édition de la CAN devra battre le record continental avec la participation, pour la première fois, de seize nations.

Hôtes de marque
Dans la foulée, on a enregistré l’arrivée du président de la Cahb (Confédération africaine de handball), Mansorou Aremo qui a été précédé par les présidents des fédérations africaines,alors que l’homme fort de l’IHF (Fédération internationale de handball)est attendu incessamment à Tunis.

Gare aux fumigènes
La Cahb a tenu à rappeler au comité d’organisation que ses nouveaux règlements qui prônent le durcissement interdisent l’usage des fumigènes lors des rencontres de la compétition. Tout contrevenant se verra infliger de lourdes peines disciplinaires et financières. Voilà, le public tunisien est averti.

Mohsen Zribi

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire