La séance plénière consacrée à l’examen du projet de loi relatif aux droits des patients et à la responsabilité médicale a été levée, mercredi, sur fond de tension entre la présidente du bloc parlementaire du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi, et certains élus du mouvement Ennahdha.

Noureddine Bhiri, président du groupe parlementaire d’Ennahdha a appelé à lever la séance et convoqué les présidents des blocs parlementaires à une réunion.

Les députés du bloc du PDL ont brandi des pancartes en faveur de la destitution du président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Rached Ghannouchi

« Le retrait de confiance au président de l’ARP signifie la préservation de la sécurité nationale », ont-ils estimé.

Plusieurs élus, issus des différentes formations parlementaires ont évoqué la visite du président du parlement en Turquie, critiquant les arguments avancés par le mouvement Ennahdha à ce sujet.

 

(crédit photo : مجلس نوّاب الشّعب Assemblée des Représentants du Peuple)

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire