Si les places d’accessit doivent prioritairement être sécurisées pour valider le projet du coach, le CA a le droit de rêver plus grand. C’est notamment le cas des fans qui ne veulent pas faire une croix sur le haut du pavé.

Contraint de faire le dos rond en début de saison avant de présenter un visage plus conforme à ses ambitions affichées récemment, le CA voudrait bien montrer qu’il peut bel et bien jouer de nouveau dans la cour des grands.

L’occasion est donc propice cet après-midi pour valider le projet clubiste actuel et montrer que l’équipe possède encore une marge de progression. Aujourd’hui, le challenge revêt forcément beaucoup d’importance dans l’esprit du club, des dirigeants aux supporters en passant par les joueurs.

Au moment où les fans prennent de plus en plus conscience de la capacité du groupe à aligner des performances équivalentes à intervalles réguliers, l’EST se profile sur le chemin du CA.

D’où l’importance de tenir tête au champion d’Afrique devant son public pour se rassurer quant à la valeur réelle du onze clubiste. Au Club Africain, on n’oublie jamais l’Espérance, équipe à battre par excellence et rival traditionnel.

Et si les Clubistes ont des fourmis dans les jambes avant de croiser le fer avec le champion en titre, ils devront surtout composer avec l’ambiance particulière d’un match qui peut basculer sur un coup de dés.

Saber Khelifa et Zemzemi qualifiés

Volet plan de jeu maintenant, Lassaâd Dridi devra composer sans Zouheir Dhaouadi, Ghazi Abderrazak et Mokhtar Belkhiter. Par contre, Saber Khelifa et Zemzemi pourront apporter des solutions supplémentaires aux Clubistes. Rappelons en ce sens que la qualification des recrues était tributaire du règlement des dus du CA au profit de la FTF. Pour revenir aux affaires techniques, un rapide flash-back nous rappelle qu’en dépit d’un groupe restreint de joueurs, Lassaâd Dridi a jusque-là réalisé des miracles avec son escouade. Les Clubistes sont solides en défense, téméraires en attaque et engagés au milieu.

Maintenant ou plutôt à terme, si les places d’accessit doivent prioritairement être sécurisées pour valider le projet du coach, le CA a le droit de rêver plus grand. C’est notamment le cas des fans qui ne veulent pas  faire une croix sur le haut du pavé. Gratter des places sans pour autant attraper la grosse tête. S’armer d’humilité et engranger de la confiance.

Le CA peut-il le faire ? Un fait est certain. Les Clubistes savent dorénavant se ressaisir après la traversée d’un trou d’air.

Parce que le CA peut dorénavant compter sur sa bonne pioche de la saison, Bassirou Compaoré, il peut faire la différence à tout moment. Parce que le club de Bab Jedid dispose d’un buteur au sens propre du terme, Chammakhi, il est désormais difficile à manier par la 3e ligne adverse.

Parce que Ben Yahia a retrouvé ses jambes de 20 ans, le réacteur clubiste tourne à plein régime. Et puis, pour qu’une équipe fonctionne, il lui faut un grand gardien autant qu’un buteur. Le CA semble avoir les deux en ce moment. 

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire