La BERD et l’Union européenne (UE) ont convenu d’un nouveau programme de garanties financières de 50 millions d’euros, visant à accroître les investissements dans les énergies renouvelables en Ukraine et dans le voisinage méridional de l’UE, avec un accent particulier sur la Jordanie, le Liban et la Tunisie.

Selon un communiqué publié mercredi, par la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement, ce premier programme de garanties de la banque soutenu par le plan d’investissement extérieur (PIE) de l’UE, va aider ces quatre pays, à développer l’énergie éolienne et celle solaire.

Dans le cadre de ce nouveau programme, la BERD fournira des garanties aux prêteurs, tels que les banques commerciales locales, ce qui leur permettra de financer des projets parallèlement aux prêts de la BERD. La garantie devrait permettre de générer des investissements totaux pouvant atteindre 500 millions d’euros.

À travers le PIE, l’UE a alloué à ce jour 4,5 milliards d’euros de fonds publics pour mobiliser 44 milliards d’euros d’investissements publics et privés pour le développement dans les pays voisins de l’UE et en Afrique.

D’après la BERD, les projets de ce programme permettront de libérer le potentiel substantiel des pays en matière d’énergies renouvelables, de promouvoir plus largement le développement des énergies renouvelables et de montrer comment le secteur privé peut aider à répondre à la demande croissante d’énergie.

Pour Olivér Várhelyi, commissaire européen chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d’élargissement, « il permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre, d’abord en Ukraine, puis dans les pays du voisinage sud de l’UE, en axant particulièrement, sur la Jordanie, le Liban et la Tunisie ».

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire