La production des fleurs de bigaradier est estimée à 1950 tonnes durant la saison 2018/2019, contre 1535 tonnes au cours de la saison précédente, soit une augmentation de 22%, selon des données publiées vendredi, par le ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la pêche.
Démarré le 6 avril dernier, la saison de récolte durera seulement un mois cette année, en raison des conditions climatiques enregistrées dans certaines zones, lesquelles sont marquées par une température instable et de quantités importantes de pluies enregistrées depuis la seconde moitié de février, note le ministère.
Les plantations de bigaradiers couvrent une superficie de près de 460 hectares, dont 60% relève du grand Nabeul (Nabeul, Béni Khiar et Dar Chaabane), lequel est suivi par la délégation de Bouagroub (21%) et d’autres délégations (19%).
En Tunisie, la production annuelle moyenne des fleurs de bigaradier est comprise entre 1000 et 1400 tonnes dont 80% sont destinée à la distillation pour extraire l’huile de néroli, destinée à l’exportation. La Tunisie exporte entre 900 et 1100 kg d’huile de néroli qui est considéré comme l’une des meilleures huiles essentielles sur le marché mondial. Le reste de la production est distillé d’une manière traditionnelle dans les foyers et est destinée à la consommation des familles.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire