Suite à la décision d’évacuer immédiatement le siège du tribunal cantonal situé au centre-ville de Kasserine, pour cause de délabrement, le bureau exécutif de l’Association des Magistrats Tunisiens (AMT) a fait savoir que  » plusieurs tribunaux se trouvent dans un état catastrophique et représentent un danger aussi bien pour les magistrats que pour les justiciables « .

L’AMT a renouvelé, à cette occasion, son appel incessant au parlement d’assumer sa responsabilité en adoptant le projet de loi relatif au  » fonds pour la qualité de la justice  » destiné à réhabiliter l’infrastructure judiciaire.

L’association impute la responsabilité de l’état des tribunaux à tous ceux ont contribué au rejet du projet de loi sur le fonds en question.

Elle appelle, dans ce sens, le pouvoir exécutif à fournir un édifice décent pour le tribunal cantonal de Kasserine à même d’assurer la continuité du service judiciaire dans la région.

L’AMT a mis en garde contre l’indifférence vis-à-vis de la situation de l’infrastructure de la Justice qui peut mener à une catastrophe humaine.

La chambre régionale des affaires juridiques, des contentieux et des affaires foncières du gouvernorat de Kasserine avait émis mardi une décision ordonnant l’évacuation immédiate de l’édifice abritant le tribunal cantonal de Kasserine ville à cause de son état délabré.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire