Le processus de formation du gouvernement et l’échange des points de vue sur le contenu du document contractuel de la coalition gouvernemental et ses priorités, ont été au centre de la première rencontre tenue vendredi matin à Dar Dhiafa entre le chef du gouvernement désigné Elyes Fakhfakh et le président de Qalb Tounes Nabil Karoui.

Dans une déclaration accordée aux médias à l’issue de la rencontre, Nabil Karoui a qualifié de positive le fait que le chef du gouvernement désigné ait invité Qalb Tounes à prendre part aux concertations sur la formation du gouvernement.

Karoui a estimé qu’il était naturel d’inviter Qalb Tounes aux concertations étant donné que c’est la deuxième force parlementaire à l’Assemblée des Représentants du Peuple.

Le président de Qalb Tounes a fait savoir que Fakhfakh lui a présenté, à cette occasion, le programme d’action gouvernemental ainsi que le document contractuel de la coalition gouvernemental.

Karoui a indiqué que le programme d’action et le document en question seront examinés au sein des structures de Qalb Tounes pour comprendre l’orientation du chef du gouvernement désigné, et prendre une position claire à cet effet.

Il a également réitéré l’attachement de sa formation politique à un programme clair et à une équipe sérieuse, appelant dans ce sens à hâter la formation du gouvernement pour garantir la stabilité politique et faire sortir le pays de la crise.

 » La démarche de Elyes Fakhfakh dans la formation du gouvernement ne diffère pas de celle empruntée par Habib Jemli, surtout qu’elle implique les mêmes composantes politiques ainsi que des partis qui n’ont aucun poids au parlement. Cette démarche ne peut garantir la réussite de la formation du gouvernement  » a alerté le président de Qalb Tounes.

Nabil Karoui a assuré que son parti ne sollicitera pas des portefeuilles ministériels et n’exigera pas non plus d’être au pouvoir, précisant toutefois que le vote de confiance au gouvernement Fakhfakh sera décidé par les structures du parti sur la base du programme proposé par le gouvernement.

Il a ajouté que le vote de confiance reste tributaire de la convergence avec le programme du parti basé essentiellement sur la lutte contre la pauvreté et des noms qui composeront le futur gouvernement.

Karoui était accompagné d’une délégation de son parti à cette rencontre.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire