Le président de Qalb Tounes, Nabil Karoui, a indiqué que la position de son parti est constante au sujet d’un gouvernement d’union nationale sans exclusion.

« Le prochain gouvernement devrait bénéficier du plus large soutien politique possible afin de gagner la confiance du parlement », a-t-il estimé, mardi, dans une déclaration de presse, au siège de l’Assemblée des représentants du peuple, à l’issue de son entretien avec Rached Ghannouchi, président du mouvement Ennahdha et président du parlement.

Karoui s’est dit étonné de voir que les discussions n’avancent pas depuis la rencontre qui l’a réunie, le 6 février avec Elyes Fakhfakh, chargé de la formation du nouveau gouvernement, au domicile du président d’Ennahdha.

Il a fait observer que le gouvernement commence à prendre forme et que si les choix de Fakhfakh vont à l’encontre des objectifs du parti, l’alignement de son parti dans l’opposition « ne dérange pas ».

Karoui a, par ailleurs, estimé que la lutte contre la corruption relève des prérogatives de la Justice et non des gouvernements ou des partis politiques qui ont fait de cette question des slogans peu convaincants.

Rached Ghannouchi a eu un entretien, ce mardi, successivement, avec Nabil Karoui et Elyes Fakhfakh.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberte

    12/02/2020 à 09:53

    C’est vraiment du chantage vis à vis du nouveau gouvernement. Son procès de blanchiment d’argent esti il toujours en cours ? Alors la justice doit être impartiale et les poursuites doivent continuer pour un jugement libre et égal

    Répondre

Laisser un commentaire