Le sept national à Paris pour tenter l’impossible.

La Fédération internationale de handball et la Fédération française viennent, d’un commun accord, de rendre public le programme détaillé du TQO, tournoi de repêchage pour la qualification aux prochains Jeux Olympiques de Tokyo.  Les matches de ce tournoi se dérouleront dans la célèbre salle «Accor Arena «de Paris  selon le programme suivant:

Vendredi 17 avril :

17h 30 :Tunisie -Portugal

20 h : France -Croatie

-samedi 18 avril :

17h 30 : France-Tunisie

20 h : Croatie-Portugal

Dimanche 19 avril :

17h : France-Portugal

19h 30 : Croatie-Tunisie

Ces horaires sont susceptibles d’être modifiés par l’IHF à la lumière des négociations qui se poursuivent actuellement avec des chaînes de télévision pour l’achat des droits de retransmission des rencontres. Rappelons que les deux premiers classés au terme de ce tournoi se qualifieront aux olympiades de Tokyo.

Forfait

Ĺe rideau est enfin tombé sur le feuilleton de l’affaire du match Jemmal-Radès qui a fait sensation. En effet, après la victoire des banlieusards, l’équipe perdante a formulé des réserves contre la participation d’un joueur adverse.

Ces réserves ayant été confirmées par la Ligue nationale puis par la commission d’appel de la Fédération, les responsables du club radésien durent ensuite, en dernier recours, se rabattre sur le Cnas. Là aussi, peine perdue : fin de non-recevoir. Le match était donc à rejouer ,et il a même été programmé pour samedi dernier. Or, ce n’était pas de l’avis des Radésiens qui déclarèrent forfait !

Adieu «Si Said»

La famille du handball tunisien, toutes générations confondues, a été consternée par le décès, avant-hier, de Said Amara, suite à une longue maladie. Professeur d’éducation sportive de son état, ex-joueur de l’EST, c’est comme entraîneur qu’il a forgé gloire et renom, grâce à sa prodigieuse réussite à la tête de la toute puissante Espérance des monstres sacrés Sbabti, Jelili, Besbes et autres Jeljeli et Achour avec lesquels il avait brandi plus de dix titres. Son empreinte de géant restera non moins indélébile sur la sélection senior qui lui a permis, aux côtés de son fidèle compagnon de route, de renouer en 1974 avec le sacre africain au terme de 14 ans de disette. Si Said était également de la qualification historique au Mondial d’Islande et sur les podiums des pays du Golfe où il avait monnayé son talent, tout en rendant d’éminents services au ST, ainsi qu’à notre handball auquel il a donné un bon nombre d’entraîneurs qu’il a formés puis lancés dans le bain. Plusieurs fois honoré, il nous quitte pour un monde meilleur, mais son fabuleux parcours et ses hautes qualités morales demeureront éternellement gravés dans les mémoires. Adieu coach.

Mohsen Zribi

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire