Le citoyen tunisien brille de plus en plus par un comportement étrange et inapproprié avec ses concitoyens portant la marque de la jalousie, l’envie ou encore la méchanceté gratuite.

La saison des oranges bat son plein. Les points de vente ambulants, mais aussi souvent anarchiques, pullulent aux quatre coins de la Tunisie. Clémentines, mandarines, oranges de toutes les couleurs et saveurs remplissent à ras bord les cargaisons des camions aux abords des trottoirs. Dans cette ferveur marchande, des scènes moins joyeuses ont le don de se produire au mépris des règles de bienséance sociale et de mauvaise conduite et de mal éducation. Mardi 4 février 2019 au soir, une anecdote qui décrit une scène de rue laisse perplexe et pantois sur les comportements contrastés des citoyens. Un septuagénaire qui voulait acheter des oranges au point de vente près du rond-point de Borj Louzir (Ariana) en a fait les frais. Alors qu’il demandait à un client qui venait de s’approvisionner en oranges si le contenu de la marchandise comportait des oranges de la variété Thomson, ce dernier lui répondit mot pour mot : «Non, pas du tout, ce ne sont pas des oranges Thomson !». Au moment même où la décision d’achat a failli tourner court, le marchand d’oranges a donné une réplique détonante à l’endroit du client encore hésitant : «Ce sont bien des oranges Thomson que vous avez là devant vous !». Le client en quête d’achat ne comprenait pas le sens de la réplique du client portant un gros sac d’oranges sous les bras qui lui a répondu par la négative. Le marchand termine avec une formulation qui résume quasiment tous les maux qui rongent la société tunisienne en une phrase : «Sa réponse traduit la haine et l’animosité qui le rongent !». Effectivement une frange des Tunisiens adopte des comportements étranges que ce soit au volant de leur voiture, dans une file d’attente pour ne pas faire la queue aussi bien que dans des endroits improbables où l’esprit de camaraderie perd de son lustre d’antan avec des personnes devenues tantôt aigries, tantôt envieuses, ce qui n’égaie guère le sombre décor social. N’en déplaise à quiconque, le client a finalement acheté des oranges Thomson avec la bienveillance du marchand qui contraste avec l’animosité du client distrait et mal intentionné. Tunisiens, réveillez-vous et changez de comportement avant qu’il ne soit trop tard, car le malaise social est si profond qu’il ne faut pas en rajouter une couche !

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Salem Kechiche
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire