Alors que ses adversaires ou alter ego, malgré des prétentions pas toujours méritées, moulent de l’ivraie à chaque coup de semonce, la  Tunisie s’accroche et broie du bon blé. Les fanfaronnades à leur encontre et les fausses promesses se multiplient et prennent l’allure de cataclysme sans signature  légitime et les dégâts que certains croient nous infliger viennent témoigner, à chaque fois, de la cohésion de l’équipe Tunisie et de son attachement aux valeurs patriotiques supérieures.

Cela va des rapports multilatéraux jusqu’au cinéma et même au tennis. Rien aux yeux des curieux n’est vraiment mérité et rien n’est le fait de la cohésion nationale, de la réconciliation ni du succès de la détermination patriotique.

Or, tout, depuis le 14 Janvier, a été dédramatisé, expliqué, tiré au clair, analysé entre tous les protagonistes politiques puis l’ensemble des partenaires sociaux, afin que la symbolique de la révolution ne puisse à aucun moment venir couvrir ou camoufler les formidables avancées démocratiques acquises.

Notre révolution est, d’entrée de jeu, une formidable avancée sociale, démocratique et sociologique. Et, malgré le rôle essentiel qu’y jouent les partis politiques, elle ne saurait délaisser son aspect civilisationnel majeur.

Des impératifs essentiels lient désormais toutes les composantes de la nation qui s’y attachent et s’y engagent.

La Tunisie avance ! Elle traîne des pieds, mais elle avance. Malgré le sentiment que l’on a que Ghannouchi se fait des petits calculs personnels pas toujours très républicains, malgré l’arrogance bon enfant de nos patrons de médias et malgré les multiples volte-face de tous les nôtres.

Maintenant, alors que l’engagement a impliqué toutes les grandes familles politiques historiques du pays, et que la haine a laissé place au grand amour, c’est à la fierté d’appartenir à une idée majeure que tous les Tunisiens se réfèrent : fonder ensemble une Tunisie de nouveau unanimement rayonnante.

Charger plus d'articles
Charger plus par M’hamed JAIBI
Charger plus dans Editorial

Un commentaire

  1. karabaka youssef

    14/02/2020 à 08:31

    « fonder ensemble une Tunisie de nouveau unanimement rayonnante »: c’est notre destin et désir: mais ça nécessite que la locomotive politique et l’élite croient irrévocablement à l’intérêt général, à la possibilité de fonder ensemble, à l’importance d’un état de loi et institutions qui offre les mêmes chances, possibilités et droits à tous les citoyens et régions. Et certainement un état où il n’y a aucune chances ou place aux mafieux, arrivistes et opportunistes qui ont un seul objectif c’est de garder leurs postes et privilèges et servir leurs proches: l’intérêts des entreprises qu’il gouvernent et celui du pays et leur dernier soucis.

    Répondre

Laisser un commentaire