Les dames du Club Sfaxien ont dû baisser pavillon avant-hier devant les Algériennes du GSPétrolier qui ont  renversé la vapeur au 5e set


Le rideau est tombé hier après-midi sur la cinquième édition du tournoi arabe féminin des clubs tenue à «Sharja» aux Emirats Arabes Unis. La finale a opposé les Égyptiennes de Sporting aux Algériennes du Groupe Sportif Pétrolier. Deux formations qui méritent tous les éloges grâce à leur joli parcours effectué sans le moindre faux pas, et leur excellente prestation particulièrement en demi-finales. Le Club Sfaxien s’est contenté en fin de compte d’un rôle secondaire, à savoir le match de classement pour les 3e et 4e places face au club d’«Al Sharja».

Dans une première demi-finale âprement disputée, les dames du Club Sfaxien ont tout tenté et même mieux évolué que leur adversaire algérien mais sans parvenir à imposer leur style  de jeu et dépasser le cap de l’avant-dernier tour.

Les coéquipières de Barhoumi éprouvèrent uniquement en fin des deux premiers sets, lorsque la bataille au niveau des filets faisait rage, des difficultés pour concrétiser les occasions  de conclure. La variation du jeu de la passeuse algérienne et la vivacité des deux attaquantes Guinani et Salima ont fini par payer 27-25, 25-23.

A deux sets à son passif, le CSS essaya vraiment de se re- prendre. Le rouleau compresseur commençait à prendre forme. Les attaques de Jihane Mohamed et de la Brésilienne Carolina ont été impressionnantes de force. Le CSS s’est montré intraitable  durant les 3e et 4e sets : 25-15, 25-20. Recours au 5e set : certaines distractions au service et des attaques ratées ont permis aux Algériennes de consolider leur avantage des points 12- 10  et réduire à néant les espoirs du CSS.

T.HAJLAOUI

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire