Tout à l’heure à Doha, l’EST portera les espoirs tunisiens de brandir un titre continental honorifique certes mais qui compte énormément. Pour ceux qui ne donnent pas une grande importance à ce match-vedette entre l’EST et Ezzamalek, ils se trompent sur toute la ligne. C’est un titre qui est cher à une EST qui veut oublier ses échecs  de 2012 et 2019, et qui veut, par la même occasion, consolider le dernier élan pris. Malgré le départ de grands noms et de pièces maitresses à l’image de Kom et de Blaili, Chaâbani a réussi à monter, et très vite, une équipe compétitive qui ne ressemble pas  à l’équipe de l’année dernière. Moins atléthique, mais sûrement plus technique, avec une possession intelligente de la balle et beaucoup d’impact au milieu ( El Houni et Ben Saha font un énorme travail), cette Espérance est belle à voir. Elle gagne, elle enchante mais en même temps ( pénible équation) elle affole ses adversaires, et ne se lasse  pas de gagner. Elle est une équipe gagnante, qui aime gagner contrairement à d’autres clubs qui vivent encore sur les vestiges du passé. Les joueurs changent, mais l’EST est toujours présente pour jouer les premiers rôles, et se reprend  aussi vite qu’elle cale. L’adversaire de l’EST n’est autre qu’Ezzamalek , un grand club qui passe par des moments difficiles actuellement mais qui a de bons et forts joueurs. Maintenant, l’EST est certainement favorite vu son élan en Afrique et vu les ambitions de ses joueurs ( en premier lieu la communauté algérienne avide de titres), mais ce  match il faut le prendre au sérieux . Il n’y a pas de favori dans ce match ; au contraire, on a du 50-50. Si l’EST se met ça en tête, elle ira loin en attendant la double confrontation contre ce même club en ligue des champions. Le public « sang et or » sera présent ce soir à Doha, comme il l’a  toujours été. C’est une occasion unique d’enrichir le palmarès et  se mettre en  confiance avant la Ligue des champions. Tout dépendra sûrement de l’approche de Chaâbani et de sa lecture de son adversaire et des tournures du match. Une chose est sûre, Chaâbani a tous les moyens de réussir avec des joueurs en bonne forme, et une organisation défensive assez intéressante. Il faudra faire attention au placement défensif face à des joueurs de technique  et de cran comme Bencharki et  Obama. Un concentré de métier, c’est ce que l’EST fera valoir ce soir. Et elle a les moyens et la tête pour le faire. Mais toujours faut-il qu’elle fasse attention, un match de foot ce n’est pas gagné d’avance.

Charger plus d'articles
Charger plus par Rafik EL HERGUEM
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire