Superbe remontée de l’EST, beau vainqueur du derby.

Non, le traditionnel derby de la capitale n’a pas l’air de vouloir vieillir. Les épreuves des temps, la succession des générations et le professionnalisme sauvage qui sévit l’ont sans doute fortement secoué sans pour autant réussir à le mettre K.O. Avant-hier, il nous a été donné de le vérifier : une belle gifle à tous ceux qui, n’y croyant plus, l’ont enterré vivant ! Tenez, souvenez -vous des charmes envoûtants des derbys version 70-80-90 ? Eh bien, on les a vus et admirés, samedi dernier à la salle Zouaoui où, outre l’ambiance explosive dans les gradins, nous eûmes droit, sur le parquet, à une bataille pleine .Une de ces batailles dans le pur style de cet inusable duel entre les deux frères ennemis, c’est -à-dire interdit aux cardiaques et ardemment recherché par les amateurs des sensations fortes. Suivez-nous : à la mi-temps, le CA rentra aux vestiaires avec un avantage de trois points d’avance  (12-9)Bien avant le début du match, personne ne pouvait se hasarder à miser un millime sur les chances des Clubistes qui débarquèrent à la salle Zouaoui, presque livrés à eux-mêmes, sans salaire, sans prime, sans le moindre soutien d’un comité directeur déclaré «fugitif et recherché»! Et bien qu’en face, les Sang et Or, par leur étonnante stabilité, imposaient le respect et partaient largement favoris, on ne différenciait plus entre David et Goliath, entre ceux qui n’ont pas achevé de manger leur pain noir et ceux qui se la coulent douce. A la reprise, les émotions persistaient encore et on répondait du tac au tac avec un acharnement guère relâché. …jusqu’aux cinq dernières minutes qui ont vu les locaux, moins maladroits et bruyamment soutenus par un public record,redresser une situation pratiquement impossible et, par là, avoir gain de cause. Victoire méritée mais loin d’être convaincante. Mais quand sa majesté derby décide ,on n’y peut rien.

Confirmation de l’ESS

A Hammamet, le fauteuil du leader était en jeu. A prendre ou à laisser. Les locaux ont finalement opté pour la seconde offre. Et ils l’ont fait assurément à leur corps défendant, tout simplement parce que c’est l’adversaire qui l’a voulu. Oui, il y avait, avant -hier, une Etoile admirablement scintillante qui a pris le dessus physiquement, tactiquement et surtout mentalement ,grâce à un bon coaching, au plus apporté par Amine Dermoul et Mohamed Sfar et une excellente fin de match. Ainsi, les Sahéliens s’emparent de la première place et renvoient leur victime du jour à la troisième loge du classement, loin devant El Makarem, facile vainqueur de Sakiet Ezzit, alors que Moknine, at home, a enfin signé son premier succès.

Résultats

EST -CA 27-24

ASH -ESS 23-27

EMM -CSSE 28-21

SCM -CHKE 20-19

Classement

1- ESS 25

2-EST 24

3- ASH 23

4-EMM 16

5- CA 15

-CSSE 15

7- SCM 13

-CHKE 13

Mohsen ZRIBI

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire