Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique veut renforcer cette initiative en mobilisant davantage de fonds.

Le projet «Statut national de l’étudiant-entrepreneur en Tunisie» a été officiellement lancé la semaine dernière. Cette annonce a été faite par le recteur de l’Agence universitaire de la Francophonie et ancien ministre de l’enseignement supérieur, Slim Khalbous, à la Cité de la culture. Une véritable aubaine pour les étudiants du Maghreb qui vont pouvoir trouver un appui à leurs projets. S’inspirant dans ce domaine des expériences réussies en France, Belgique et Roumanie, le projet «Statut national de l’étudiant-entrepreneur en Tunisie» vise, en effet, à assurer l’encadrement et l’accompagnement d’étudiants-porteurs de projets au cours des différents stades et étapes jusqu’à la finalisation de leur projet.

L’un des principaux blocages au développement de l’entrepreneuriat des jeunes a toujours été le manque d’encadrement auquel viennent s’ajouter les lourdeurs administratives et le manque de ressources financières. La peur de l’inconnu et de l’échec et le manque d’expérience refroidissent  l’envie des jeunes étudiants et diplômés de se lancer dans des projets bien qu’ils soient porteurs d’idées innovantes et créatives. Une expérience pilote lancée en 2017 et qui a démarré dans les universités de Sfax et de Carthage a été conduite avec succès. Soixante étudiants ont pu finaliser l’idée de leurs projets. Ils répondaient aux principaux critères établis : avoir une idée à la fois innovante et concrétisable et avoir l’esprit, le profil et les qualités d’un entrepreneur, à savoir l’endurance, la persévérance, la combattivité, la créativité et l’audace de se lancer dans l’inconnu…

Dans le cas où le projet atteint le stade de la finalisation, l’étudiant obtient, alors, le statut d’étudiant entrepreneur, ce qui permet au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique de contribuer à son financement. S’inscrivant dans le cadre du programme «Structurer et accompagner l’étudiant entrepreneur au Maghreb», le projet «Statut national de l’étudiant-entrepreneur en Tunisie» , financé  par un fonds de l’Union européenne, devra être bientôt généralisé à toutes les universités tunisiennes. Grâce à cette initiative, un nouveau pont est jeté entre le système de l’enseignement supérieur et le tissu entrepreneurial consolidant une dynamique encore timide. De son côté, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique espère renforcer cette expérience en mobilisant davantage de fonds  dès lors que les projets des étudiants entrepreneurs qui représentent une frange importante de la société pourront apporter un coup de pouce précieux à l’économie locale, régionale et nationale.

Charger plus d'articles
Charger plus par Imen Haouari
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire