La Tunisie représente un centre important du commerce maritime et moteur de l’économie à la croisée des chemins entre l’Europe et l’Afrique. Pour parvenir à une économie bleue, il faut renforcer les partenariats et encourager une plus grande collaboration internationale. Il s’agit également de développer davantage de synergies entre les secteurs privé et public, entre entreprises régionales et internationales, d’attirer des experts et des investisseurs dans les secteurs de l’économie bleue.

Les océans sont de plus en plus reconnus comme l’un des principaux moteurs du développement économique mondial. Selon les estimations mondiales prudentes pour les douze prochaines années, l’économie des océans ajoutera une valeur annuelle mondiale d’environ 3.000 milliards de dollars et générera environ 40 millions d’emplois directs sur le marché mondial du travail.

Les projections prévoient même que l’économie bleue des océans dépassera la croissance économique mondiale d’ici 2030.

Autant d’interrogations se posent aujourd’hui sur l’étroite collaboration entre les gouvernements et les entreprises pour exploiter pleinement le potentiel des océans et favoriser une économie bleue inclusive,  les dernières tendances et pratiques pour améliorer la sécurité alimentaire et stimuler la croissance, les principaux défis et opportunités pour la croissance de l’industrie et la protection des ressources maritimes.

Charger plus d'articles
Charger plus par Najoua Hizaoui
Charger plus dans Supplément Economique

Laisser un commentaire