Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a reçu, hier, au palais de Carthage le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum.
«L’entretien a été l’occasion de mettre l’accent sur les relations particulières et stratégiques entre la Tunisie et l’Algérie et les moyens de les renforcer dans tous les domaines, notamment à travers le renforcement de la coopération économique et commerciale et le développement des zones frontalières», lit-on dans un communiqué de la présidence de la République.
Il s’agit également, selon le communiqué, de «renforcer la coopération et la coordination dans les domaines sécuritaire et militaire dans le cadre des efforts communs visant à sécuriser les frontières et lutter contre le terrorisme, compte tenu des développements survenus dans la région».
Les deux parties ont abordé aussi plusieurs questions régionales et internationales d’intérêt commun, en particulier «la situation de la région du Maghreb et des pays arabes, ainsi que les graves développements en Libye et leur impact direct sur la sécurité et la stabilité de la région et les efforts menés pour mettre fin aux combats et reprendre rapidement le dialogue politique entre toutes les parties libyennes», souligne la même source.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *