Elyes Fakhfakh ayant réussi, à la suite d’âpres négociations, à constituer son gouvernement et à en dévoiler la composition en attendant que ses ministres obtiennent la confiance des députés,

mercredi prochain, la question que plusieurs Tunisiens se posent maintenant est la suivante : sur la base de quel programme politique et économique les députés dont Fakhfakh semble être sûr d’arracher l’aval, vont-ils voter pour l’équipe gouvernementale que leur soumettra le chef du gouvernement désigné ?

Pour être plus clair, l’on se demande si les partis politiques qui ont promis à Fakhfakh le oui de leurs députés ont décidé de signer le document-programme qui leur a été soumis lors des négociations en vue de
la constitution du gouvernement et au cas où ils ne l’auraient pas encore fait quand décideront-ils d’avaliser ce document considéré comme «le programme commun» que le gouvernement Fakhfakh s’attellera

à mettre à exécution au cas où il bénéficierait de la confiance du Parlement?

La question s’impose et exige une réponse claire et précise d’autant plus que dans la foulée des développements qu’ont connus les derniers jours des négociations, plus particulièrement quand l’Ugtt et l’Utica ont été invitées à intervenir pour arrondir les angles, rapprocher les vues des uns et des autres, on a oublié qu’il y avait un document à signer appelé «le document du gouvernement de la clarté et de la restauration de la confiance».

Et ce document comporte justement les grandes orientations économiques et sociales que le gouvernement Fakhfakh se propose de concrétiser tout au long de son mandat ainsi que les mesures urgentes
à prendre dès les premières semaines de son investiture.

Il va sans dire que même si l’annonce de la signature par les «alliés-partenaires» du gouvernement Fakhfakh n’est pas encore intervenue officiellement et le sera peut-être d’ici mercredi prochain, l’on est en mesure d’avancer que le programme que dévoilera le chef du gouvernement désigné devant les députés en sollicitant, mercredi prochain, leur confiance se fondera sur les propositions initiales avancées par Fakhfakh et les apports introduits par les partis ayant participé
aux négociations et accepté de prendre part au gouvernement.

Charger plus d'articles
Charger plus par Abdelkrim DERMECH
Charger plus dans Editorial

Laisser un commentaire