« La société qui a pris en charge le traitement des bagages au sein de l’aéroport international Tunis-Carthage, depuis le 1er février 2020, relève du Groupe Tunisie Télécom (TT). Son capital est détenu à 85 % par l’État et à 15 % par des banques  » a fait savoir, lundi, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, et du Transport par Intérim, René Trabelsi.

Lors d’une visite effectuée à l’aéroport Tunis-Carthage, il a affirmé qu’il s’agit d’une société spécialisée dans le traitement des bagages, engagée en vue de mettre fin aux actes de vol et retards accusés dans la réception des bagages.

Trabelsi a également souligné que l’entrée en activité de cette société a permis d’accélérer et d’améliorer les services de chargement et de réception des bagages, indiquant que son choix a été négocié de gré à gré et que Tunisair demeure responsable des bagages des passagers.
Il a, par ailleurs, indiqué que le ministère du transport n’a pas reçu de réclamations concernant le traitement des bagages depuis le début du mois de février 2020.

De son côté, le PDG de Tunisair Elyès Mnakbi a déclaré que cette société assume, en vertu du contrat signé avec le transporteur national, la responsabilité des dégâts et des vols de bagages qui peuvent se produire, faisant savoir que Tunisair a la possibilité de résilier ce contrat en cas de manquements.

Sur un autre plan, Mnakbi a évoqué le problème de manque de liquidité que traverse la compagnie, faisant remarquer que près de 13 avions sont hors service pour indisponibilité de pièces de rechange. Il a ainsi appelé le prochain gouvernement à apporter son soutien au transporteur national.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberte

    24/02/2020 à 17:38

    C’est l’organisation la plus mafieuse dans le dépouillement et le vol des bagages dans le monde. C’est bizarre que toutes les plaintes déposées pour vols et dégradations des bagages n’ont jamais abouti et à ce jour une plainte déposée il y a quatre ans en Tunisie pour vols et dégradations de bagages n’a jamais trouvé suite.

    Répondre

Laisser un commentaire