Le dernier jour du carnaval de Nice qui devait s’achever samedi a été annulé « à titre préventif », a annoncé mercredi le maire Christian Estrosi, même si « pour l’heure aucun cas » de coronavirus n’a été détecté dans la ville de la Côte d’Azur.

« Pour moi, la santé doit passer avant tout. Cela me parait être la décision la plus responsable alors que la Ligurie et le Piémont (nord de l’Italie) font l’objet de mesures contre le Covid-19 », a tweeté le maire.

Avec ses dizaines de milliers de spectateurs chaque année, le carnaval de Nice attire « un flux international important et notamment nos voisins italiens », a ajouté le maire.

Aucune manifestation n’était prévue d’ici samedi où devaient se tenir une bataille de fleurs et un corso nocturne. En raison de fortes rafales de vent, la bataille de fleurs prévue mercredi avait déjà été annulée.

La tradition sera respectée, souligne néanmoins la mairie puisque dimanche « le roi » de cette 136e édition sur le thème du « Roi de la Mode » sera brûlé et le thème de l’année prochaine annoncé.

Vitrine touristique de l’hiver avec ses gigantesques chars animés, le carnaval génère plus de 30 millions d’euros de retombées économiques ainsi que plus de 1.800 emplois directs. Chaque année, 400 accréditations sont délivrées aux médias d’une vingtaine de pays.

Menton, ville frontalière de l’Italie, a également annulé les derniers jours de la fête du citron qui devait durer jusqu’au 3 mars. Plus de 200.000 personnes viennent chaque année admirer les monumentales sculptures d’agrumes.

Cette annulation devrait priver la manifestation de plusieurs dizaines de milliers de visiteurs cette année.

Le nouveau coronavirus touche une quarantaine de pays dans le monde. L’Italie est l’Etat européen le plus touché avec 374 cas et 12 morts.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire