Retour en force des «Bleus» qui, grâce à leur application et surtout à leur rage de vaincre, ont pu mettre fin à leur dernier passage à vide…

En alliant la manière à l’efficacité, l’USM, en panne de succès depuis la reprise, a étrillé le ST (il faut avouer dans un jour sans) par le score sans appel de 0-4. Quelle fougue! Quelle hargne! Et quelle application de la part des protégés de Chebbi qui ont sorti un match parfait ne laissant aucune chance au club du Bardo. Ce dernier a été submergé de bout en bout, notamment lors de la période initiale grâce aux contres rageurs de Jelassi, Amri et Okputo, auteur de deux jolis buts sur service de l’inévitable Jelassi, l’homme à tout faire de cette équipe, quand il est en forme. Ce dernier, et contrairement aux trois derniers matches, a retrouvé sa vista, son improvisation et surtout ses passes en profondeur millimétrées au grand bonheur de son coach qui a retrouvé le vrai visage de son équipe qui a dominé la phase aller. «Devant le ST qu’on redoutait, on a sorti un match parfait. La réussite a été totale puisqu’on a dominé les débats en scorant à quatre reprises. Un grand bravo aux joueurs qui ont réagi à temps. Leur application pendant tout le match a ouvert la voie vers un succès tant attendu venu au bon moment dissiper le doute après les trois revers essuyés face à l’EST, au CSS et à l’ESS. Cette victoire amplement méritée nous incitera à redoubler d’effort dans la suite du parcours pour monter au classement et, de surcroît, atteindre notre objectif, une place parmi les trois ou quatre premiers», a-t-il souhaité…

Une stratégie judicieuse…!

Face au ST, Chebbi qui s’est passé des services du capitaine Mechmoum, souffrant, et Arfaoui, encore convalescent, a changé de stratégie en optant pour la première fois de la saison pour un 3-5-2 souple. Très prudent en phase de repli et rapide (voire rageur) sur le contre. Une stratégie qui a surpris le ST dont les joueurs très flottants ont cumulé les erreurs de marquage.

L’équipe a retrouvé ses repères aussi bien en défense qu’en attaque, en passant par l’entrejeu qui a gagné tous les duels pour repartir de l’avant. Toutefois, le trio axial aligné, en l’occurrence Saghraoui, Moâtassam et Agbado, a donné beaucoup d’équilibre et de sûreté au dernier rempart Ben Saïd qui a passé un après-midi tranquille. Très complémentaire dans la couverture et le marquage, ce trio a totalement bloqué l’attaque stadiste, désormais très discrète pour ne pas dire muette. Bref, Chebbi a bien réussi dans sa nouvelle stratégie grâce à l’application des joueurs qui ont respecté minutieusement ses consignes. Le sursaut d’orgueil a eu lieu, mettant ainsi fin au passage à vide qui n’a duré que trois matches. Ce qui est de bon augure pour un groupe très solidaire et dont la force de caractère lui a permis de réagir à temps pour rebondir. Une chose est sûre, l’USM version Chebbi, c’est du solide et le groupe, qui a repris confiance en ses moyens, est capable d’aller très loin dans ses ambitions cette saison.

T.K.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire