Alliant résultat et manière, les hommes de Ruud Krol partiront rassurés à Berkane où ils disputeront la manche retour, dimanche prochain
Stade Taieb Mhiri. Temps printanier. Pelouse en état moyen. Public nombreux. CSS bat RS Berkane : 2-0. (1-0 à la mi-temps). Buts de Marzouki (29’) et Mathlouthi (47’ S.p). Arbitrage de l’Ethiopien, Balmak Tessema.
CSS : Dahmen, Dagdoug, Mathlouthi, Amamou, Hnid, Jelassi, Oueslati (Moncer 89’), Sokari, Marzouki (Manucho 90’+2), Koraichi (Harzi 75’) et Chaouat

RS Berkane : Mhamdi, Nemssaoui, Dayo, Mokadem, Yechou, El Kass, Ouidare (Bari 86’), Naji, El Hilali, Laba et Laachir (Ouel El Haj 77’)

Réussir une demi-finale aller est une affaire de mental et d’approche tactique plutôt qu’une question de volume de jeu. Les hommes de Ruud Krol l’avaient bien compris hier quand ils ont reçu les Marocains de la Renaissance Sportive de Berkane en demi-finale aller de la Coupe de la CAF.

Côté visiteurs, ils n’ont pas développé un volume de jeu intéressant. D’ailleurs, il a fallu attendre la 17’ pour assister à la première occasion du match des Marocains, l’unique du reste de la période initiale, quand Laba se faufila sur la droite, dribbla les défenseurs axiaux, mais a été gêné par Amamou qui a assuré une bonne couverture et la balle de terminer sa course légèrement du côté droit des filets de Dahmen.

Après cette action marocaine, les Sfaxiens ont décidé de monter un peu plus vers l’attaque et, surtout, de se montrer plus dangereux dans les trente derniers mètres. On jouait la 21’ quand le tir des 25 mètres de Habib Oueslati passa au-dessus de la transversale.

Huit minutes plus tard, Dagdoug prit tout le monde de travers en se faufilant sur la gauche avant de centrer à la perfection pour Marzouki dont la reprise de la tête logea la balle dans les filets d’un Mhamdi qui n’a rien vu venir (29’). Une ouverture du score qui a permis aux Sfaxiens de rejoindre les vestiaires à la mi-temps avec un ascendant rassurant.

Sur sa lancée !
De retour des vestiaires, les Sfaxiens n’ont pas trop attendu pour confirmer leur ascendant. Aussitôt la balle a déroulé sur le terrain que Koraichi poussa Mokadem à la faute en pleine surface de réparation, obtenant un penalty transformé par Hamza Mathlouthi (47’).

Après avoir doublé la mise, les hommes de Ruud Krol n’avaient qu’à gérer aisément leur avance. Ils ont même cherché à tripler la mise quand Hamza Jelassi a tenté de lober le portier marocain d’un tir puissant des 25 mètres, sauf qu’il était largement au-dessus de la transversale (58’).

Et si les camarades de Hamza Mathlouthi se sont permis le luxe de dérouler le jeu à leur guise, c’est que les Marocains de Berkane n’avaient pas suffisamment d’arguments solides pour inquiéter Dahmen et sa défense. En témoigne la tentative de Laâchir suite à une action collective et qui a vu  sa balle, faute de précision, terminer sa course du côté droit des filets de Dahmen (69’).

Au coup de sifflet final, les Sfaxiens ont signé une précieuse victoire sur le score avantageux de 2-0, prenant par là même une belle option en prévision de la manche retour.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire